Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
17 jours
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
31 oct.
Prochain événement dans
37 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
04 déc.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
78 jours

Norris a joué le rôle de bouchon pour aider Sainz

partages
commentaires
Norris a joué le rôle de bouchon pour aider Sainz
Par :

Lando Norris ne s'en cache pas : il a été utilisé par McLaren comme bouchon en faveur de Carlos Sainz. Et il l'assume !

Lors de ce Grand Prix de Monaco, il est rapidement apparu que Carlos Sainz représentait les meilleures chances de bon résultat pour McLaren, l'Espagnol étant passé de la neuvième à la huitième place en début de course tandis que son coéquipier Lando Norris rétrogradait du 12e au 14e rang.

L'intervention de la voiture de sécurité au 11e tour a justement vu Daniel Ricciardo et Kevin Magnussen, qui devançaient Sainz, rentrer au stand pour faire leur premier changement de pneus, mais les deux hommes ont repris la piste derrière Norris, qui a attendu le 47e tour pour prendre le chemin de la pitlane.

Inutile de dire que Sainz en a profité, faisant passer son avance sur ses deux rivaux de cinq secondes lorsque la voiture de sécurité s'est effacée au 15e tour à 48 secondes au 46e passage, et s'emparant de la sixième place jusqu'à l'arrivée. Norris, lui, n'a pas démérité avec ce long relais en mediums, 11e à six secondes des points.

"Lors de cette course, je pense que j'aurais pu finir dixième au mieux, mais rien de plus", déclare le Britannique. "C'est pourquoi nous avons décidé d'essayer de faire marquer davantage de points à Carlos pour faire mieux en tant qu'équipe. Ils m'ont dit quel était mon objectif de temps au tour, et forcément, j'essayais de gérer mes pneus en même temps, ce qui m'a un peu ralenti. Ils m'ont dit ce qu'il fallait que je fasse, et cela a permis [à Sainz] de rentrer au stand sans souci devant moi."

"Si l'équipe n'avait pas fait ça, nous aurions probablement été doublés par les Toro Rosso, car elles étaient assez largement plus rapides. Je pense que l'équipe a fait du très bon travail ; nous avons bien travaillé avant la course car nous pensions que cela risquait d'arriver et nous étions bien préparés. Cela nous a permis de marquer des points."

Lando Norris, McLaren
Lando Norris, McLaren MCL34, devant Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19, Charles Leclerc, Ferrari SF90, Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38, et le reste du peloton

Lorsqu'il lui est demandé s'il a été utilisé comme bouchon, Norris répond : "Dans les faits, oui, mais il fallait quand même que je gère ma propre course, ce n'était pas comme s'ils m'avaient littéralement sacrifié. Il fallait quand même que je fasse une bonne course et je pouvais rentrer dans le top 10 si quelque chose se produisait, mais globalement, nous n'avions pas vraiment le rythme pour faire bien mieux, en fin de compte."

L'Anglais ajoute que sa course a été compromise d'emblée par "une ou deux erreurs", ayant trop attaqué en début d'épreuve, avec des réglages qui n'étaient en revanche "peut-être pas assez agressifs". Aussi n'a-t-il pas hésité à faire le jeu de son coéquipier : "Je savais que je n'allais rien faire d'exceptionnel ni marquer beaucoup de points, donc j'ai simplement fait le travail que j'avais à faire. Nous savons ce que nous devons faire pour marquer autant de points que possible, et pour l'avenir quant au classement des constructeurs et aux primes pour l'an prochain, sans oublier nos progrès. En l'occurrence, nous n'aurions pas pu faire du meilleur travail lors de cette course."

Ce résultat permet en effet à McLaren de consolider sa quatrième place au championnat des constructeurs, l'écurie comptant désormais 30 points alors que toutes ses rivales (Racing Point, Haas, Toro Rosso, Renault et Alfa Romeo) sont entre 13 et 17.

Propos recueillis par Edd Straw et Stuart Codling

Steiner en colère contre les commissaires de la FIA

Article précédent

Steiner en colère contre les commissaires de la FIA

Article suivant

Hamilton juge ses performances "très moyennes" en 2019

Hamilton juge ses performances "très moyennes" en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Catégorie Course
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren
Auteur Benjamin Vinel