Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
24 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
73 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
86 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
108 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
129 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
143 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
157 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
185 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
192 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
206 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
213 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
241 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
248 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
262 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
276 jours

McLaren : Norris et Sainz, "clairement le bon choix" pour le renouveau

partages
commentaires
McLaren : Norris et Sainz, "clairement le bon choix" pour le renouveau
Par :
Co-auteur: Adam Cooper
10 août 2019 à 14:36

Zak Brown est heureux du choix fait par McLaren de totalement renouveler son line-up de pilotes pour la saison 2019 après avoir laissé partir Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne et fait place à un nouveau souffle.

Placé au cœur de l'organisation de McLaren, Zak Brown partage le point de vue de plus en plus ressenti dans le paddock selon lequel l'humeur générale au sein du team a fortement changé en cette saison 2019. Le duo de jeunes pilotes et l'esprit rafraîchissant amené par la construction d'un projet collectif sur le long terme n'y est pas pour rien, alors que Sainz et Norris apportent une manière de vivre dans le garage différente de celle de Fernando Alonso, désormais ambassadeur.

Sans pour autant dire ouvertement que la présence de l'Espagnol, qui composait avec le moteur Honda, constituait une lourdeur pour l'équipe ou une forme de pression supplémentaire, l'équipe fait régulièrement savoir avoir trouvé une bouffée d'air non seulement sportive, mais humaine. D'une manière générale, l'optimisme fait place à ce qui était peut-être plus récemment une forme de fatalité ou de frustration.

"Nous sommes très heureux de nos deux pilotes, qui sont tous deux très rapides et s'entendent très bien. Ils pilotent pour l'équipe", lâche Brown pour Motorsport.com. "Je pense que c'est ce qui me réjouit le plus."

Lire aussi :

"Si l'on regarde nos adversaires, je pense que l'une des raisons pour lesquelles nous sommes actuellement quatrièmes au championnat est grandement à mettre au crédit des pilotes qui ramènent tous deux l'auto à la maison. A contrario, dans le cas de certains de nos rivaux, je pense que leur voiture est aussi rapide que la nôtre – pour ne pas dire parfois plus rapide –, mais qu'ils ont seulement un pilote solide ou aucun. Je pense que notre line-up de pilotes mérite beaucoup de crédit pour là où nous nous trouvons actuellement."

Le choix de titulariser Lando Norris en 2019 représentait un risque, admet Brown, qui ne regrette nullement cette décision, comme en témoigne par ailleurs le fait que le jeune Britannique, qui devient rapidement un chouchou du public, a été prolongé pour la saison prochaine aux côtés de Sainz de manière officielle dès le début de cet été.

"Je pense qu'il y a un risque à chaque fois que vous êtes avec un rookie", admet Brown. "Nous avions observé Carlos très attentivement et avions donc grandement confiance en lui. C'est la raison pour laquelle nous avons placé Lando sur ces séances d'EL1 [en 2018], pour voir comment il réagirait comparativement à Stoffel [Vandoorne] puis opposé à Fernando [Alonso]. Cela nous a mis à l'aise. C'était une sorte de test final. Je pense que ce line-up de pilotes fut clairement la bonne décision, comme le prouve notre rapide engagement sur celui-ci pour le futur."

Article suivant
Kubica : "La situation fait beaucoup d'ombre à ce que j'ai accompli"

Article précédent

Kubica : "La situation fait beaucoup d'ombre à ce que j'ai accompli"

Article suivant

C'était un 10 août : Hill, à quelques virages de la victoire

C'était un 10 août : Hill, à quelques virages de la victoire
Charger les commentaires