McLaren ouvert au compromis sur les primes spéciales

McLaren est ouvert au compromis concernant le fait que les primes spéciales pourraient être revues dans le cadre d'une réforme de la redistribution des revenus en F1, selon son directeur exécutif Zak Brown.

Ferrari, Mercedes, Red Bull et McLaren ont conclu des accords pour l'obtention de bonus du championnat constructeurs (BCC) sous forme de paiements de la part du détenteur des droits commerciaux.

En 2017, McLaren a reçu environ 25,5 millions d'euros, à comparer aux 29,8 millions de Ferrari et aux 33,2 millions de Red Bull et Mercedes.

Brown a déclaré que McLaren soutenait l'idée d'un budget capé pour niveler la concurrence, même si cela pourrait vouloir dire qu'il faudra abandonner son bonus. "Je parle au nom de McLaren, nous sommes des fans des budgets capés. Nous pensons que c'est important. Beaucoup d'autres sports les ont et ça va niveler la concurrence."

"Et nous sommes conscients du fait que nous sommes une des quatre équipes qui reçoit des paiements spéciaux, [et] que ça pourrait mener à des compromis, mais nous pensons que si la discipline est plus saine, au final ça bénéficiera à nous tous. Nous sommes une grande équipe. Il y a beaucoup de grandes équipes et nous voulons courir et avoir les mêmes chances que tous les autres."

Ferrari dispose d'un budget avoisinant les 375 millions d'euros en 2016 à comparer aux 301 millions des Champions en titre, Mercedes. Au contraire, Sauber a un budget de 108 millions d'euros.

Quand il lui est demandé s'il estimait que des écuries comme Ferrari et Mercedes s'opposeraient à un budget capé, Brown répond : "Je pense que ceux qui peuvent se permettre d'atteindre les niveaux budgétaires auxquels ils se trouvent vont faire tout ce qu'ils peuvent pour maintenir cela, parce que ça leur donne un avantage compétitif, mais c'est un peu comme avoir deux joueurs de plus sur le terrain lors d'un match de football. Nous devons aller vers un scénario où nous jouons avec les mêmes armes."

Et Brown de suggérer qu'un budget capé est inévitable, même s'il faudra se pencher avec attention sur les chiffres. "Je pense qu'il y aura une contrainte ou une limite budgétaire. Je ne pense pas que ça sera un chiffre que l'on avancera au hasard. Je pense qu'il faut aider les équipes à revenir à plus de gestion."

"Donc je pense que [...] il y aura une gestion budgétaire qui sera mise en place, qu'il s'agisse d'un plafond dans certains domaines [ou autre]. Je pense que les budgets vont baisser, ce qui est très attendu."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags finances, revenus, zak brown