Pour McLaren, les qualifications d'Imola seront cruciales

L'étroitesse du circuit d'Imola rendant toute manœuvre de dépassement difficile, McLaren estime que seules de bonnes qualifications lui permettront de briller en course.

Pour McLaren, les qualifications d'Imola seront cruciales

En décrochant les quatrième et septième places du Grand Prix de Bahreïn, McLaren a débuté la saison 2021 de Formule 1 dans la même dynamique que 2020. L'écurie britannique occupe actuellement la troisième place du championnat constructeurs, derrière Mercedes et Red Bull. Pour le deuxième rendez-vous de la saison, qui se dispute ce week-end sur le circuit d'Imola, McLaren vise à "consolider" son statut de troisième force et, pour y parvenir, il faudra répondre présent le samedi.

Très "old school", le circuit d'Imola est particulièrement étroit, ce qui rend toute manœuvre de dépassement très périlleuse. Comme le précise Lando Norris en marge du Grand Prix, cette limitation dans les opportunités de dépassement renforce l'importance des qualifications. Ainsi, être haut placé sur la grille sera d'une grande aide pour décrocher de gros points en course.

"C'est génial d'être de retour à Imola cette saison", se réjouit Norris. "Comme toujours, nous allons essayer de maximiser le temps passé sur la piste pour tirer le meilleur parti de la voiture en vue des qualifications et de la course. La position sur la piste est importante à Imola, les possibilités de dépassement étant limitées. Le premier virage sera la meilleure occasion de faire un dépassement, cela pourrait être délicat ailleurs avec la piste étroite."

Lire aussi :

Andreas Seidl corrobore ces propos en comparant le tracé d'Émilie-Romagne au circuit de Sakhir, bien plus large. "Imola représente un nouveau défi par rapport à la course précédente, avec des profils de virage différents et un tracé plus étroit", explique-t-il. "Il y a moins de possibilités de dépassement qu'à Bahreïn, ce qui augmente l'importance de la position sur la piste et de notre performance le samedi."

Trois semaines séparaient les manches de Bahreïn et Imola. Durant cette période, McLaren et son nouveau motoriste, Mercedes, ont "travaillé dur" pour progresser et conserver l'avantage au sein d'un milieu de grille extrêmement compact, comme l'explique le directeur de McLaren.

"L'équipe et nos collègues de Mercedes travaillent dur pour optimiser notre package et nous donner la meilleure chance de nous battre pour de bons points ce week-end", poursuit Seidl. "Plusieurs de nos concurrents ont progressé, même s'il est difficile d'être certain de l'ordre après une seule course. Cela deviendra plus clair au fil de la saison, sur des circuits aux caractéristiques différentes."

partages
commentaires
Le directeur technique de la F1 quitte son poste

Article précédent

Le directeur technique de la F1 quitte son poste

Article suivant

Herbert aurait remis Gasly chez Red Bull dès la mi-2020

Herbert aurait remis Gasly chez Red Bull dès la mi-2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Émilie-Romagne
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren
Auteur Aurélien Attard