Formule 1
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
34 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
62 jours

McLaren redoute la disparition de certaines écuries

partages
commentaires
McLaren redoute la disparition de certaines écuries
Par :
16 avr. 2020 à 08:40

Andreas Seidl confirme le sentiment déjà très présent que la F1 survivra à la crise du coronavirus, mais que le danger guette davantage la pérennité de certaines écuries.

Directeur de McLaren, Andreas Seidl partage la crainte émise il y a quelques semaines par Christian Horner chez Red Bull Racing : si la Formule 1 devrait être capable de se relever après la crise du coronavirus, rien ne garantit que ce soit le cas pour l'intégralité des écuries. Cette semaine, l'Allemand tire la sonette d'alarme en évoquant le "dernier avertissement" que constitue selon lui cette crise pour un sport "en mauvaise santé". Ce jeudi après-midi, les dix patrons d'écurie seront à nouveau réunis par visioconférence afin d'échanger avec Chase Carey, PDG de la F1, et Jean Todt, président de la FIA. L'objectif est de déterminer des mesures protectrices supplémentaires pour l'économie de la discipline et de ses équipes.

Lire aussi :

Certaines ont déjà été prises au cours des 30 derniers jours, comme le report de la future réglementation ou le gel des châssis 2020, mais le sujet bouillant aujourd'hui concerne le plafond budgétaire. C'est une certitude, celui-ci sera abaissé. Reste à savoir dans quelle proportion alors que McLaren pousse pour qu'il tombe à 100 millions de dollars par an et par équipe, et que d'autres observateurs prônent une orientation encore plus radicale.

"Pour être franc, je ne perçois aucun signe selon lequel la F1 n'existera plus l'année prochaine", explique Andreas Seidl. "Le plus gros risque que je vois, c'est que nous perdions des équipes si nous ne prenons pas des mesures décisives. Il est très important que nous mettions en place toutes ces mesures dont nous avons discuté ces dernières semaines concernant le gel des châssis, la prolongation des fermetures d'usine, afin de faire un maximum d'économies cette année dans toutes les équipes. Je crois qu'il est très important de réduire le plafond budgétaire, afin d'avoir une perspective positive. C'est aussi pour que tous ceux qui participeront à la Formule 1 dans le futur puissent le faire dans un sport qui est en bonne santé et viable économiquement."

Donner une perspective d'avenir aux équipes

Andreas Seidl, Team Principal, McLaren

À court terme, le danger qui guette les écuries est lié à l'incertitude de leurs revenus en 2020. Chaque semaine qui passe apporte son lot d'annulations ou de reports et voit l'hypothétique début de saison être repoussé à cause de la pandémie de COVID-19. Or, tel que la Formule 1 est structurée, chaque Grand Prix qui ne sera pas disputé se traduira par une perte de revenus.

"Nous ne savons pas quels seront les revenus cette année", confirme Andreas Seidl. "Nous ne savons pas quand nous reprendrons la course. Bien sûr, nous espérons toujours pouvoir faire autant de Grands Prix que possible, et c'est aussi la raison pour laquelle nous pensons – et c'est pourquoi nous apprécions également le leadership de Jean Todt – qu'il est important de prendre des grandes décisions maintenant afin de franchir un cap supplémentaire pour l'avenir en matière de plafonnement budgétaire."

"Pour cette année, nous avons besoin de mesures pour le court terme comme geler les voitures afin de faire des économies. Mais au moins cela donne à tous ceux engagés en Formule 1 une perspective pour une discipline qui sera en fait plus viable à l'avenir, ce qui, espérons-le, aidera alors les équipes à survivre à cette crise." 

Propos recueillis par Jonathan Noble et Luke Smith  

Article suivant
Respect des règles : la FIA dit aux écuries de lui faire confiance

Article précédent

Respect des règles : la FIA dit aux écuries de lui faire confiance

Article suivant

Six pilotes de F1 disputeront le GP de Chine virtuel

Six pilotes de F1 disputeront le GP de Chine virtuel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine