McLaren refuse de baisser la tête malgré les abandons

En proie à de nombreux problèmes de fiabilité liés à l'unité de puissance Honda depuis le début de la saison, l'écurie McLaren vit certainement l'une des pages les plus pénibles de son histoire en Formule 1.

En Autriche, Fernando Alonso et Jenson Button ont tous deux dû renoncer : le premier suite à l'accident subi avec Kimi Räikkönen, le second en raison d'un problème rencontré avec le capteur du système d'admission.

"C'est un peu la loi de Murphy," réagit Eric Boullier, Directeur Sportif de l'équipe. "À Spielberg, tout ce qui pouvait mal se passer s'est mal passé pour McLaren."

"Nous avons été relégués en fond de grille en raison de plusieurs pénalités, puis il y a eu cet accident. Très impressionnant, d'ailleurs. Heureusement, personne n'a été touché."

"Puis la course de Jenson a pris fin, suite à une défaillance du capteur lié au système d'admission."

 

Classements : Les championnats après l'Autriche

Mais malgré ces jours difficiles, le dirigeant français, adjoint de Ron Dennis et Jonathan Neale à la tête de l'équipe, estime que McLaren et Honda doivent continuer à faire bloc afin de s'extirper de cette situation pour le moins inconfortable.

"Nous vivons bien sûr des heures difficiles, tant à Woking qu'à Sakura," poursuit Boullier. "Mais nous ne baisserons pas la tête. J'admets que la situation est difficile. Mais lorsque les choses vont mal et sont compliquées, il faut continuer à aller de l'avant."

"Nous savons que la fiabilité constitue toujours notre premier problème," ajoute Yasuhisa Arai, Directeur du programme Honda. "Elle reste notre priorité et nous allons maintenant nous préparer pour Silverstone ainsi que pour l'introduction de nouveaux éléments destinés à obtenir davantage de puissance."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Circuit Red Bull Ring
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags alonso, autriche, boullier, button, course, honda, mclaren, reaction