McLaren ne ferme pas la porte à un retour de Hamilton

Le directeur exécutif de McLaren, Zak Brown, a évoqué la possibilité d'un retour de Lewis Hamilton au sein de l'écurie britannique, sans l'écarter.

McLaren ne ferme pas la porte à un retour de Hamilton
Lewis Hamilton, McLaren Mercedes MP4/23
Lewis Hamilton, McLaren MP4-22
Lewis Hamilton, McLaren MP4-24 Mercedes et Fernando Alonso, Renault R29 sur le podium
Lewis Hamilton, McLaren MP4-22
Le vainqueur Lewis Hamilton, McLaren
Lewis Hamilton, McLaren MP4/23
Lewis Hamilton, McLaren MP4-22
Le Champion du monde Lewis Hamilton, McLaren
Lewis Hamilton, McLaren MP4-22

Formé et mis le pied à l'étrier par McLaren en Formule 1, le quadruple Champion du monde a coupé le cordon avec son équipe de cœur fin 2012 avant de tenter sa chance chez Mercedes, ce qui lui a permis de conquérir trois couronnes mondiales supplémentaires quand Woking ne remportait pas le moindre Grand Prix depuis le succès de Jenson Button au Brésil en 2012.

Alors que les discussions contractuelles sont en cours en vue du renouvellement du contrat liant le Britannique et la marque à l'Étoile, l'évocation d'un retour de Hamilton au sein de l'équipe désormais dirigée par Zak Brown semble tenir plus du rêve que d'une quelconque réalité.

Mais pour le dirigeant américain, une telle opportunité ne se refuserait évidemment pas : "C’est un pilote incroyable. Je pense qu’il n'y a pas une équipe dans le paddock qui ne serait pas intéressée par le fait d’avoir Lewis, nous y compris. Avoir Lewis, ça serait super pour l’équipe. Il a une grande histoire ici et il est très ami avec les actionnaires."

Et si jamais les négociations avec Mercedes venaient à échouer ou à trop durer, la porte pourrait s'ouvrir. "J’imagine qu’il réfléchit à la durée de son engagement. Si vous étiez Lewis, avec ce que vous avez fait avec Mercedes et au niveau où se trouve Mercedes, vous devriez re-signer avec l’équipe."

"Il a parlé du moment où il va s’arrêter, donc c’est mon hypothèse. Je ne peux pas imaginer que c’est l’argent ou la qualité de l’équipe [qui puisse retarder la signature]. Il se dit peut-être juste : ‘Voyons comment se passe cette année, où est l’urgence ? Ils ne vont pas donner le baquet à un autre pilote dans mon dos’. Ça serait mon hypothèse. [Mais] on va peut-être découvrir qu’en fait ils ont signé et qu’ils ne nous le disent pas."

Même si McLaren dispose en l'alliance entre Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne d'un duo prometteur fait d'expérience, de promesses et de talent, en venir à aligner un incroyable line-up Alonso-Hamilton ne serait visiblement pas un problème, malgré la collaboration difficile de l'année 2007.

"Nous sommes très heureux des pilotes que nous avons mais on ne sait jamais en F1. [...] Fernando pourrait courir contre n'importe qui. Je n'avais jamais eu de conversation avec Fernando concernant autre chose que lui-même. Fernando voudrait de n'importe qui comme équipier."

partages
commentaires
Newey : Vettel et Webber, tels Prost et Lauda chez McLaren

Article précédent

Newey : Vettel et Webber, tels Prost et Lauda chez McLaren

Article suivant

Pour Grosjean, Haas pourra rester dans la lutte en 2018

Pour Grosjean, Haas pourra rester dans la lutte en 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Fernando Alonso
Équipes McLaren , Mercedes
Auteur Fabien Gaillard