McLaren - "Rien à cacher", mais peu à dire sur l'accident d'Alonso

McLaren assure ne rien avoir à dissimuler autour des circonstances ayant mené à l'accident de Fernando Alonso en Espagne, et fait manquer l'épreuve d'ouverture de la saison 2015 au Double Champion du Monde

McLaren assure ne rien avoir à dissimuler autour des circonstances ayant mené à l'accident de Fernando Alonso en Espagne, et fait manquer l'épreuve d'ouverture de la saison 2015 au Double Champion du Monde.

Remplacé ce weekend par Kevin Magnussen,

qui s'est lui aussi accidenté

sans gravité en Essais Libres 2, l'Espagnol est au cœur de nombreuses questions, et la lumière n'a pas encore été faite sur ce qui a placé celui-ci à l'hôpital pendant trois jours, avant de devoir s'annoncer forfait pour le GP d'Australie

qui s'annonce sportivement difficile

pour le team.

Face à la pression médiatique, Ron Dennis a admis en arrivant à Melbourne avoir "échoué" au niveau de la communication, sans pour autant, paradoxalement, tenter d'apporter plus de détails concernant la cause –mécanique ou humaine- de l'accident.

--
LIRE AUSSI - Ron Dennis avoue avoir échoué dans la communication
--

"Nous nous sommes en premier lieu préoccupés du fait que Fernando soit pris en charge par les Docteurs, et, autant que je le sache, il s'agit de quelque chose de personnel et personne n'a accès au dossier médical à part les docteurs", tente de convaincre une nouvelle fois Eric Boullier, sans feindre d'expliquer ce qu'Alonso et son entourage ont directement communiqué de ce dossier médial à l'équipe McLaren.

Une investigation ouverte avec la FIA

"La seconde chose est que techniquement, nous avons réalisé toutes les investigations de manière très transparente sur l'auto, et en ouverture avec la FIA. De tout ce que nous avons réalisé jusqu'à présent, nous n'avions rien trouvé de mauvais ou qui ait pu impliquer l'accident", ajoute-t-il, sans pour autant aller jusqu'à proposer l'idée selon laquelle Alonso aurait connu une défaillance personnelle dans le cockpit.

De son côté, la FIA ne laisse rien passer non plus devant les micros.

"Nous réalisons encore des investigations complémentaires, mais avons fourni notre rapport à la FIA et avons travaillé avec elle. Il n'y a rien d'autre à dire ce sujet. Nous n'avons rien à cacher".

Eric Boullier confirme uniquement le fait que McLaren suit de près la situation médicale de Fernando Alonso, qui s'entraine dur pour revenir à Kuala Lumpur, comme en atteste lui-même l'Espagnol sur les réseaux sociaux.

"Nous avons un docteur chez McLaren qui évalue les informations, mais ce n'est pas public. En ce qui nous concerne, les docteurs sont satisfaits des tests, des scanners, et de tout ce qui a été réalisé sur Fernando. La seule chose est que la décision finale pour le retour de Fernando est entre les mains des docteurs de la FIA".

--

INSIDE GRAND PRIX - La preview vidéo 2015 1 - 2

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Kevin Magnussen
Équipes McLaren
Type d'article Actualités