McLaren ne s'attendait pas à avoir le rythme pour un podium à Monaco

McLaren ne s'attendait absolument pas à avoir un tel rythme lors du Grand Prix de Monaco, qui a vu Lando Norris signer un nouveau podium.

McLaren ne s'attendait pas à avoir le rythme pour un podium à Monaco

McLaren se préparait à vivre une épreuve difficile dans les rues de Monaco mais finalement, l'écurie de Woking est revenue de Monte-Carlo avec un trophée, celui de la troisième position, rapporté par Lando Norris. Finalement, la MCL35M est apparue même plus proche de Red Bull et Mercedes que lors des courses précédentes.

Lire aussi :

Pour Andreas Seidl, le directeur de l'équipe, c'est évidemment un sentiment de satisfaction qui prédomine alors que McLaren a toujours comme objectif de se maintenir dans le top 3 du classement constructeurs. "Je dirais que nous ne nous attendions absolument pas à ce qu'en termes de rythme, nous puissions être si proches de Mercedes, Red Bull, et aussi de Ferrari."

"Nous avons vu depuis le début de la saison, et lors des premières courses, que nous étions toujours en difficulté dans les portions à faible vitesse, donc ça a été vraiment encourageant de voir ça ce week-end. Un très grand merci à l'équipe à la maison, à l'ingénierie et la production, pour nous avoir fourni cette voiture ce week-end. Ils ont fait un excellent travail pendant l'hiver avec cette monoplace et ils ont continué à produire des efforts et à apporter des améliorations."

Le podium signé par McLaren est d'autant plus important que Ferrari avait l'opportunité d'inscrire de nombreux points, ce qui lui aurait permis de frapper un grand coup dans la lutte pour la troisième place chez les constructeurs. Toutefois, Charles Leclerc, qui avait signé la pole, n'a finalement pas pu prendre le départ en raison d'un problème de transmission. Carlos Sainz a de son côté terminé à la seconde position, juste devant Norris.

Seidl est bien entendu heureux que l'avantage de la Scuderia ait finalement été aussi réduit sur le plan comptable. "Pour le championnat, la façon dont la course s'est déroulée est évidemment un bon résultat pour nous parce que, en voyant le très bon rythme de Ferrari le jeudi et aussi le samedi, oui, il y avait un risque élevé de perdre beaucoup de points pour eux."

"Nous avons évidemment bénéficié de la malchance de Charles, et c'est quelque chose que vous ne souhaitez à aucun de vos concurrents. Mais il est important de toujours être présent lorsque les opportunités se présentent et c'est ce que nous avons réussi à faire. La course s'est déroulée avec un Lando qui volait, et je pense qu'en termes de stratégie, l'équipe a fait un excellent travail et a été parfaite."

partages
commentaires
Ferrari ne s'enflamme pas malgré la performance de Monaco
Article précédent

Ferrari ne s'enflamme pas malgré la performance de Monaco

Article suivant

Monaco 2001 : Bernoldi bloque Coulthard, Dennis furieux

Monaco 2001 : Bernoldi bloque Coulthard, Dennis furieux
Charger les commentaires