Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
29 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
78 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
91 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
113 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
134 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
148 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
162 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
190 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
197 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
218 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
246 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
253 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
267 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
281 jours

McLaren verrouille la quatrième ligne à Austin

partages
commentaires
McLaren verrouille la quatrième ligne à Austin
Par :
3 nov. 2019 à 07:00

McLaren a réalisé un beau résultat d'ensemble en qualifications, annonçant dès la Q1 un rythme solide, qui allait se confirmer par la suite.

La quatrième ligne de la grille de départ du Grand Prix des États-Unis sera totalement orange. McLaren a accompli sa mission en se positionnant incontestablement comme "best of the rest" derrière les trois top teams au terme des qualifications sur le circuit d'Austin, et devançant la Renault de Daniel Ricciardo et la Toro Rosso de Pierre Gasly.

Enthousiaste, Carlos Sainz a ressenti des sensations très agréables au volant de sa machine, particulièrement au cours des deux tours les plus importants de l'après-midi, en Q3. L'Espagnol peinait à croire, en revenant dans le paddock, que l'auto disposait de tant de marge de progression entre la Q1, déjà solide, et la Q3.

"Je suis très heureux", commente celui qui partira ce dimanche depuis la septième place de la grille. "Les deux tours de Q3 étaient super : j'ai trouvé deux ou trois dixièmes que je ne m'attendais pas à avoir dans l'auto ou en moi. Être dans les 1'32'', c'est un vraiment bon feeling. C'est un grand pas en avant et la voiture était très sympa à piloter. Elle a vraiment bien fonctionné avec le vent de Nord".

Lire aussi :

C'est aussi sur le compte de l'optimisation du sens du vent que Lando Norris mettait en partie la bonne performance de McLaren samedi. Huitième sur la grille, après avoir même signé le meilleur temps de la Q1, le jeune Britannique avait un peu de mal à dissimuler sa déception de ne pas avoir pu remporter la bataille interne face à son équipier, et pensait aussi déjà à la course, au cours de laquelle il s'attend à rencontrer peut-être le problème inverse, et souffrir du vent.

"C'était bien pour nous par rapport à là où nous étions hier [vendredi]", commente-t-il. "Le vent nous a favorisés aujourd'hui [samedi] : on en a tiré profit, et c'est bien, mais d'un autre côté, il tournera de nouveau demain [dimanche] dans le même sens qu'hier… J'aurais pu progresser avec encore une autre tentative mais n'aurais pas pu faire bien mieux, alors je suis heureux. Nous allons nous concentrer sur notre course et essayer de ne pas répéter le Mexique", conclut celui qui est encore hanté par la déception provoquée par un écrou mal serré aux stands.

McLaren occupe solidement la quatrième position du Championnat du monde, 38 points devant Renault.

Lire aussi :

 
Article suivant
Bottas : La pole du travail collectif

Article précédent

Bottas : La pole du travail collectif

Article suivant

Incident en Q2 : Verstappen et Kvyat taclent Hamilton

Incident en Q2 : Verstappen et Kvyat taclent Hamilton
Charger les commentaires