Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
22 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
71 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
84 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
106 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
127 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
141 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
155 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
183 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
190 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
204 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
239 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
246 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
260 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
274 jours

McLaren ne pense pas rejoindre les top teams en 2020

partages
commentaires
McLaren ne pense pas rejoindre les top teams en 2020
Par :
20 janv. 2020 à 07:55

Malgré une saison 2019 particulièrement encourageante, McLaren déclare par la voix de son PDG Zak Brown ne pas s'attendre à progresser grandement dans la hiérarchie cette année.

McLaren reste sur sa meilleure campagne en Formule 1 depuis 2014, ayant pris la quatrième place du championnat des constructeurs 2019 avec 145 points au compteur grâce aux performances de la MCL34 et des nouveaux pilotes Carlos Sainz et Lando Norris, contrastant grandement avec les 62 unités engrangées l'année précédente pour la première saison du partenariat moteur avec Renault.

Lire aussi :

Zak Brown avait déclaré à l'Autosport International Show l'an dernier que McLaren s'attendait à une "bonne" voiture 2019 et, de nouveau présent à ce salon il y a quelques jours, il a fait part de son optimisme quant à la monoplace 2020, optimisme nuancé cependant en ce qui concerne l'objectif à long terme de retrouver les sommets.

"Il nous faut continuer à avancer", a insisté Brown. "Nous avons clairement fait un immense pas en avant de 2018 à 2019, mais nous étions si mauvais en 2018 qu'il était dur de ne pas faire un grand pas en avant en 2019. Je ne m'attends donc pas à un scénario similaire de 2019 à 2020. La réglementation est très, très similaire, donc je doute que la grille ait l'air très différente. Il y aura probablement de petites surprises çà et là."

Zak Brown, directeur exécutif de McLaren

"Espérons que Williams se renforcera un peu, il n'y a pas de plaisir à les voir connaître l'année qu'ils viennent de vivre. Espérons qu'ils vont reprendre un peu de rythme. Quant à nous, nous restons une jeune équipe. [Le directeur technique] James Key n'a pas développé la voiture de l'an dernier, mais celle de cette année, si. Nous allons voir ce que cela donne. [Le directeur d'équipe] Andreas Seidl ne nous a rejoints qu'en milieu d'année."

"Vraiment, ce qu'il nous faut faire, c'est nous ordonner, nous préparer pour les courses, bien commencer la saison. La voiture 2021 est déjà en soufflerie, nous sommes très optimistes pour celle de 2020. Il nous faut rester humble et savoir que cela ne va pas se faire du jour au lendemain. Nous allons connaître d'excellents week-ends et nous allons connaître de mauvais week-ends. Espérons juste que nous allons continuer à avancer."

Brown salue par ailleurs la belle entente entre ses deux pilotes Carlos Sainz et Lando Norris, qui ont développé une certaine complicité et vont rester associés pour 2020.

"Ils ne se connaissaient pas avant, et quand nous les avons fait se rencontrer pour la première fois, comme l'a dit Carlos, je crois, dans l'une de ses interviews, Lando était un peu timide, mais ils s'entendent vraiment bien quand ils sont ensemble en piste. Je ne suis pas nerveux, contrairement peut-être au duo Haas. Ils ont un vrai respect, mais ils se battent sans merci en course. Et ils travaillent très bien avec nous et avec les sponsors, sans oublier que tous les fans les apprécient vraiment. C'est génial dans cette nouvelle ère de la Formule 1 de montrer ce qui s'y passe de manière plus naturelle", conclut Brown.

Article suivant
Pirelli savait quel problème touchait Haas, mais ne pouvait rien dire

Article précédent

Pirelli savait quel problème touchait Haas, mais ne pouvait rien dire

Article suivant

Räikkönen : Entre Ferrari et Alfa, la pression n'est pas différente

Räikkönen : Entre Ferrari et Alfa, la pression n'est pas différente
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Benjamin Vinel