Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
50 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
57 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
71 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
85 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
99 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
106 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
120 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
134 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
141 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
155 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
162 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
176 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
190 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
218 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
225 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
239 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
246 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
260 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
274 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
281 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
295 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
309 jours

Mercedes l'admet : "Il y a un risque" à fournir McLaren

partages
commentaires
Mercedes l'admet : "Il y a un risque" à fournir McLaren
Par :
20 oct. 2019 à 12:30

Mercedes reconnaît prendre un risque sportif en acceptant de fournir à nouveau ses moteurs à McLaren en Formule 1.

En acceptant de fournir ses unités de puissance à McLaren à partir de la saison 2021, Mercedes reconnaît prendre un certain risque : celui de renforcer une équipe qui deviendrait alors un concurrent supplémentaire. Les deux entités ont annoncé il y a quelques semaines un accord pour s'unir à nouveau, comme ce fut le cas de 1995 à 2014, même s'il s'agira cette fois d'une "simple" relation entre un client et son fournisseur. McLaren avait délaissé les blocs du constructeur allemand en 2015 pour faire le pari de Honda, avec à la clé l'échec retentissant que l'on connaît, avant d'opter depuis 2018 pour le moteur Renault. Sous l'impulsion de son nouveau directeur Andreas Seidl, le choix pour 2021, date à laquelle la F1 vivra un tournant réglementaire important, s'est porté sur la firme à l'étoile.

Lire aussi :

Depuis la fin de la première ère de collaboration entre McLaren et Mercedes, l'écurie de Woking n'a pas décroché la moindre victoire, ni même le moindre podium. Elle a également subi plusieurs réorganisations, et également tourné la page Fernando Alonso. Mais son aura et son potentiel en font toujours un potentiel adversaire dont il faut se méfier à terme selon Toto Wolff, qui a pourtant donné son feu vert au futur accord entre les deux parties.

Mercedes vs McLaren

"Une nouvelle ère va débuter en 2021 avec une grille resserrée, plus de compétition, et nous pensons qu'au niveau de l'unité de puissance il y a plus à apprendre pour nous dans cet exercice avec davantage de clients compétitives qui viennent s'ajouter à ceux que nous avons déjà [Racing Point et Williams", estime le directeur de Mercedes. "Nous percevons McLaren comme une écurie solide. Les paliers que Zak [Brown] et Andreas [Seidl] ont initiés paraissent assurément prometteurs. En se battant contre un concurrent rude comme McLaren à l'avenir, les avantages l'emportent sur les potentiels désagréments."

Lorsque Ron Dennis avait scellé l'accord avec Honda au début de l'ère turbo hybride, c'était avec la conviction de devoir être lié exclusivement à un constructeur pour espérer lutter encore aux avant-postes. Depuis, cette philosophie a évolué aux yeux de ses successeurs, tout comme la position de Mercedes, qui il y a deux ans encore n'était absolument pas intéressé par l'éventualité de fournir à nouveau ses groupes propulseurs à McLaren.

"La situation a un petit peu changé", admet Toto Wolff. "Nous avons appris que c'était un avantage d'avoir plus d'unités de puissance en piste. Il y a peut-être une question de processus et de logistique, car tout le monde doit être équipé en même temps, mais il y a plus d'avantages. Il y a un avantage économique, c'est plus d'argent qui rentre et qui peut aider à progresser avec le moteur. Globalement, il y a de nombreux arguments pour. Il y a un risque là-dedans : si McLaren fait du bon boulot, ils repousseront les limites et nous jugerons peut-être en disant : 'Nous avons la même unité de puissance, et vous ne faite pas un travail suffisamment bon'. Mais là où nous en sommes actuellement, après sept années de l'ère hybride, nous sommes prêts pour franchir ce pas."

Kevin Magnussen, McLaren MP4-29 Mercedes, devance Jenson Button, McLaren MP4-29 Mercedes

Article suivant
Grosjean critique la réalisation TV des GP et soumet une idée

Article précédent

Grosjean critique la réalisation TV des GP et soumet une idée

Article suivant

Valentino Rossi espère un échange de machines avec Lewis Hamilton

Valentino Rossi espère un échange de machines avec Lewis Hamilton
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique , Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine