Mercedes : Arrêter le développement, une "décision délicate"

L'écurie Mercedes admet qu'elle devra prendre une "décision délicate" au cours des prochaines semaines pour définir l'arrêt du développement de sa monoplace engagée dans la saison 2021 de Formule 1 pour se concentrer sur l'an prochain.

Mercedes : Arrêter le développement, une "décision délicate"

La Formule 1 se prépare à vivre une révolution en 2022, avec l'introduction de nouvelles monoplaces à effet de sol censées améliorer le spectacle en course. Et l'ampleur des changements pour la saison prochaine signifie que les écuries ne peuvent pas se permettre de prendre du retard dans le développement de leurs prochaines monoplaces. Les plus grandes améliorations se feront en 2022, combler le retard au-delà de cette saison sera pratiquement impossible.

Aujourd'hui, il faut donc jongler avec le souhait d'être bien placé en 2022 et la volonté de ne pas sacrifier la campagne en cours. Ainsi, Mercedes se retrouve dans une situation particulièrement difficile car le septuple Champion du monde en titre semble être engagé dans une lutte acharnée avec Red Bull pour la couronne mondiale. Et tout arrêt précoce du développement pourrait lui coûter le titre.

Lire aussi :

Toto Wolff, le directeur de Mercedes, reconnaît qu'il n'existe pas de réponse évidente quant au meilleur moment pour concentrer les forces sur 2022. En revanche, l'Autrichien estime que toutes les équipes sont confrontées à ce même problème.

"C'est la même situation pour toutes les équipes : équilibrer les ressources destinées à la voiture et l'unité de puissance de 2021, et celles pour 2022", indique Wolff pour Motorsport.com. "Il est clair que l'on ne peut pas se permettre de sous-performer en 2021. Mais les règles de 2022 vont être en place pendant plusieurs années. Si l'on débute avec un déficit, il sera très difficile de le combler et il faudra un certain temps pour que les performances convergent. C'est donc une décision délicate que nous évaluons régulièrement."

Bien que Mercedes ait remporté la première épreuve de la saison 2021, à Bahreïn, l'écurie allemande concède que le rival Red Bull détient la monoplace la plus rapide à l'heure actuelle. Toujours assuré de disposer d'un package compétitif ces dernières années, Wolff fait désormais face au doute.

"Le sentiment est différent", poursuit-il. "Avec les changements ayant été introduits, nous avons probablement plus de déficit à compenser. C'était très clair dès que nous avons fait rouler la voiture pour la première fois. Mais c'est comme ça. Maintenant nous devons faire ce que nous avons à faire et du mieux que nous pouvons, tout simplement."

partages
commentaires

Related video

Brundle : Le "bon sens" a sauvé le futur de la F1
Article précédent

Brundle : Le "bon sens" a sauvé le futur de la F1

Article suivant

Le GP de Monaco devrait accueillir environ 10'000 fans en 2021

Le GP de Monaco devrait accueillir environ 10'000 fans en 2021
Charger les commentaires