Mercedes aurait pu quitter la F1 sans la nouvelle réglementation

Alors que la Formule 1 s'est engagée dans une nouvelle ère technique et technologique en 2014, Mercedes s'est installée au sommet de la catégorie reine après les trois premiers Grand Prix de la saison

Alors que la Formule 1 s'est engagée dans une nouvelle ère technique et technologique en 2014, Mercedes s'est installée au sommet de la catégorie reine après les trois premiers Grand Prix de la saison.

Ce changement de réglementation, parfaitement négocié par l'écurie allemande, était important à plus d'un titre pour la firme à l'Etoile. Sans lui, Mercedes-Benz aurait pu prendre la décision de quitter la Formule 1, pas par manque de résultats mais parce que les moteurs V8 ne représentaient pas l'avenir du sport automobile.

"Jamais auparavant nous n'avons été si proches de la technologie dont nous avons besoin pour les voitures de route aujourd'hui", explique Thomas Weber, membre du Conseil d'Administration de Daimler, maison-mère de Mercedes, à Autosport. "La réduction de la cylindrée, le turbo, la technologie hybride : c'est la nouvelle donne en F1 désormais."

"Nous devons expliquer pourquoi c'est la bonne direction et pour moi il n'y a pas d'autre alternative. Ceux qui critiquent pensent que tout peut continuer pour toujours."

Un avis partagé par Niki Lauda, président de l'écurie Mercedes, qui assure quant à lui que "c'est la bonne chose à faire pour avoir une F1 moderne et tournée vers l'avenir".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Niki Lauda
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités