Mercedes change de directeur technique, Allison prend du recul

Mercedes a annoncé une réorganisation de son département technique, avec une transition qui va s'opérer dans les prochains mois.

Mercedes change de directeur technique, Allison prend du recul

Dans l'optique de préparer l'avenir, et notamment l'arrivée de la future réglementation, Mercedes fait évoluer son organisation technique dès à présent. L'écurie Championne du monde annonce ce vendredi qu'elle procède à une modification dans l'agencement de son management en charge de la partie technique à Brackley.

Le principal changement concerne le directeur technique James Allison, qui va endosser un rôle nouvellement créé de directeur technique en chef. Présent dans l'écurie depuis 2017, le Britannique va ainsi délaisser la gestion quotidienne des opérations techniques de Mercedes F1 pour concentrer son énergie à "aider l'équipe à relever les défis stratégiques de la prochaine ère de la F1". Il conservera une relation de travail étroite avec les équipes de Brackley mais aussi de Brixworth, où est gérée la partie moteur.

"Depuis qu'il a rejoint Mercedes en 2017, James a été un leader technique exceptionnel pour notre équipe, et il a énormément contribué à nos performances : il combine une passion et une détermination énormes avec une expertise minutieuse et une force morale exceptionnelle", souligne Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes. "Nous savions depuis un moment que son rôle de directeur technique prendrait fin cette année et je suis ravi que nous ayons pu façonner ce nouveau rôle pour le conserver au sein de notre famille du sport automobile ; il sera un sparring-partner important pour moi dans les prochaines années et je sais que nous avons encore beaucoup à accomplir ensemble."

Lire aussi :

Pour combler le vide créé par cette évolution, Mercedes a choisi de promouvoir un nouveau directeur technique en la personne de Mike Elliott. Ce dernier travaille chez Mercedes depuis 2012, après avoir commencé sa carrière chez McLaren en 2000 puis être passé par Renault. Depuis quatre ans il était directeur de la technologie. L'écurie évoque une transition graduelle au fil des mois à venir, alors qu'elle doit défendre ses titres mondiaux tout en préparant la révolution réglementaire de 2022. 

"Nous disons souvent que l'organisation est un organisme dynamique, et que nous devons nous adapter en permanence si nous voulons vraiment prospérer", précise Toto Wolff. "La planification efficace de la succession a été une force de notre équipe, et je suis donc ravi d'annoncer Mike dans son nouveau rôle de directeur technique. Nous nous sommes rencontrés pour la première fois au début de l'année 2013 lorsque j'ai rejoint l'équipe et nous avons passé de nombreuses heures à parler de l'équipe et de son évolution depuis lors. Mike a évolué du poste de responsable de l'aérodynamique jusqu'à être prêt à franchir le pas pour devenir directeur technique. Avec un groupe exceptionnel de leaders techniques de haut niveau, nous sommes désormais dans la meilleure position possible pour aborder la prochaine ère de la discipline."

Pour James Allison, qui était passé chez Lotus puis Ferrari avant de rejoindre Mercedes, il était temps de tourner la page pour ouvrir un nouveau chapitre.

"Je crois fermement que les gens ont une durée de vie limitée dans les postes à responsabilité de ce sport, et j'ai choisi de quitter le rôle de directeur technique afin de passer le relais au bon moment pour l'équipe et pour moi-même", dit-il. "J'ai passé quatre années et demie merveilleuses en tant que directeur technique et ce fut un véritable privilège d'orchestrer l'effort technique de l'équipe pendant cette période. C'est un grand plaisir d'être remplacé par Mike, un ingénieur exceptionnel au sein d'un groupe de leaders d'équipe extrêmement solide. Nous bénéficierons de la fraîcheur qu'il apportera à la fonction et j'espère pouvoir continuer à apporter une contribution utile dans mon rôle de directeur technique en chef, en me concentrant sur l'augmentation de notre capacité à tous les niveaux et en soutenant Toto dans les défis stratégiques majeurs auxquels nous serons confrontés dans un avenir proche."

Avec un rôle qui prend à la fois du recul et de la hauteur, Allison passe donc la main à un successeur qu'il connaît bien et qui pourra assurer une forme de continuité.

"Ce fut un grand plaisir et un privilège de travailler pour James chez Renault, plus tôt dans ma carrière, puis ces quatre dernières années chez Mercedes", rappelle Mike Elliott. "Son palmarès parle pour lui, il a été un équipier et un leader fantastique pendant cette période. C'est un grand costume à enfiler et je suis ravi que nous puissions faire appel à son expertise dans son nouveau rôle de directeur technique en chef. D'un point de vue personnel, devenir directeur technique d'une écurie comme Mercedes est une opportunité incroyable et je dois remercier Toto ainsi que la firme de m'avoir fait confiance pour ce nouveau rôle. Faire partie de cette équipe est un privilège incroyable et je sais que la force du leadership à tous les niveaux sera essentielle pour notre succès dans le futur. J'ai hâte de débuter et de relever les nombreux défis techniques passionnants qui nous attendent dans les mois et les années à venir."

Avec Fabien Gaillard et Aurélien Attard 

partages
commentaires
Ricciardo critique vertement les réseaux sociaux de la F1

Article précédent

Ricciardo critique vertement les réseaux sociaux de la F1

Article suivant

Silverstone en faveur du passeport vaccinal pour les GP F1 et MotoGP

Silverstone en faveur du passeport vaccinal pour les GP F1 et MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine