Formule 1 GP d'Espagne

Mercedes et le "choc" nécessaire à sa progression

Toto Wolff, directeur de Mercedes F1, estime que son équipe avait "besoin du choc" de ses mauvaises performances en début d'année pour se tourner vers un changement de concept.

George Russell, Mercedes-AMG, 3e, Lewis Hamilton, Mercedes-AMG, 2e, se félicitent dans le parc fermé

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

C'est avec une F1 reprenant la philosophie aérodynamique du modèle précédent que Mercedes s'est lancé dans la campagne 2023, avec l'espoir que l'élimination du phénomène de marsouinage fasse bondir la monoplace aux avant-postes. Cependant, après les essais hivernaux, la marque à l'étoile à dû se rendre à l'évidence : les "pontons zéro" n'étaient pas aussi performants qu'espéré.

C'est alors que le changement de concept de la W14 a été acté, puis finalisé avec l'arrivée d'une évolution majeure au Grand Prix de Monaco. Celle-ci comprenait, outre de nouveaux pontons plus proches en termes de design de ceux de Red Bull, un plancher et une suspension avant remaniés.

Si d'aucuns estiment que Mercedes a perdu un temps précieux en persistant avec son concept précédent, Toto Wolff affirme que son équipe a grandement bénéficié de la désillusion du début de saison.

"Je pense que nous avions besoin du choc du début de saison pour comprendre que [notre F1] ne progressait pas, qu'il n'y avait plus grand-chose à gagner en termes de performance", a expliqué le directeur au micro de Sky Sports. "Ça a tout chamboulé et nous sommes allés de l'avant par la suite."

"Il y a des délais, il faut concevoir des pièces, il faut les produire et l'équipe a fait un travail énorme pour que nous ayons tout cela sur la voiture. Je suis très heureux du travail accompli au Royaume-Uni, à Brixworth et à Brackley. Nous avons pris la décision d'aller dans une autre direction, nous avons changé beaucoup de pièces que nous pensions être des variables que nous ne comprenons pas complètement. C'était une décision risquée mais tout le monde s'est efforcé d'aller de l'avant et nous avons obtenu une bonne voiture."

Auteur de son meilleur score de la saison en Principauté avec 23 points inscrits en un week-end, Mercedes a amélioré sa performance dès l'épreuve suivante, en Espagne, en faisant grimper Lewis Hamilton et George Russell sur le podium. Une première depuis la victoire du #63 au GP de São Paulo l'an passé.

Deuxième à Barcelone, Hamilton a franchi la ligne d'arrivée à 24 secondes du vainqueur Max Verstappen, cependant Wolff a estimé que la différence de performance entre la RB19 et la W14 ce week-end était moins importante qu'à l'accoutumée.

"Je pense que c'était moins. À la fin, Lewis était en vitesse de croisière, [l'écart] est probablement autour des 15 secondes", a-t-il assuré. "Sur 66 tours, c'est encore beaucoup, ce n'est pas notre objectif. Je pense que nous sommes beaucoup plus proches mais vous voyez où est le point de référence."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Sueur ou pluie ? Russell explique son "embarrassante" confusion
Article suivant Les notes du Grand Prix d'Espagne 2023

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse