Mercedes n'a aucune clause pour récupérer Ocon chez Alpine

Malgré le maintien de liens avec Esteban Ocon, Mercedes ne dispose d'aucune clause pour éventuellement lui faire quitter Alpine au cours des trois prochaines années.

Mercedes n'a aucune clause pour récupérer Ocon chez Alpine

Annoncée en milieu de semaine, la prolongation de contrat d'Esteban Ocon chez Alpine a assuré l'avenir du pilote français en Formule 1, lui qui a tant connu l'incertitude quant à ses baquets respectifs par le passé. Très tôt dans la saison, qui constitue la deuxième du Normand avec l'équipe d'Enstone, les dirigeants de la marque tricolore ont donc décidé de miser sur la stabilité et le long terme.

Par le passé protégé de Mercedes, Ocon conserve des "liens" avec le constructeur allemand, comme il l'a lui-même révélé, puisque c'est toujours la marque à l'étoile qui gère sa carrière. En revanche, son engagement avec Alpine est total, et le nouveau bail ne comporte d'ailleurs aucune clause qui pourrait donner la priorité à Mercedes dans les années à venir si le besoin s'en faisait sortir.

"C'est un pilote géré par Mercedes, c'est à peu près tout", explique Laurent Rossi, PDG d'Alpine, pour clarifier définitivement la situation. "Il est constamment sous leur management, mais il n'y a pas de clause pour que Mercedes puisse lui faire quitter l'équipe. Non, il reste avec nous pour les trois prochaines années."

Lire aussi :

Auteur d'un bon début de saison alors qu'il avait souffert l'an dernier pour son retour, Esteban Ocon a convaincu ses patrons de lui maintenir leur confiance alors qu'il a inscrit des points à quatre reprises lors des six premiers Grands Prix de la saison. Des performances qui ont pesé, tout autant que son implication quotidienne.

"C'est un grand metteur au point, il me rappelle Alain [Prost]", assure Laurent Rossi. "Il est très bon pour extraire le maximum de la voiture, et il montre une progression constante. Il est aussi diablement rapide : donnez-lui n'importe quelle voiture et il le montrera à chaque séance de qualifications. Ça fait donc de lui un très bon pilote. C'est un bon coéquipier, ça se passe bien avec le reste de l'équipe. Quand je dis coéquipier, ce n'est pas juste par rapport à l'autre pilote, c'est par rapport à toute l'équipe. Il pousse tout le monde vers le haut. C'est quelqu'un de génial à avoir dans une équipe."

Ce nouveau contrat de trois ans s'inscrit aussi, dans l'esprit d'Alpine, en ligne avec le futur cycle réglementaire qui va s'ouvrir l'année prochaine et sur lequel mise énormément l'écurie pour se rapprocher des avant-postes.

"L'an prochain s'ouvre un cycle réglementaire de trois ans", rappelle Laurent Rossi. "Nous avons une vision des choses à moyen-long terme avec Renault. Nous voulons être là pour longtemps, donc nous voulions assurerla première étape. La première étape est de trois ans. Nous en avons vu assez avec Esteban, nous savons qu'il est bon. Je ne veux pas encore me retrouver à chercher un autre pilote au bout de deux ans. Un passé récent a montré que ça ne tourne jamais vraiment dans le bon sens ; quand on a un bon pilote, on veut le garder."

"Alors je pense que c'est bien pour nous et bien pour lui. Nous avons un très long chemin à parcourir pour progresser, il adhère au projet et il y ajoute de la crédibilité. Pour moi, c'est aussi la garantie d'être performant au niveau des pilotes. Esteban est au minimum un des dix meilleurs pilotes. Donc nous ne commettons pas de grosse erreur. Pour moi, c'était une évidence. Ça fait partie d'une longue aventure et Esteban se fond très bien dans le moule."

partages
commentaires
EL1 - Mercedes lance le week-end avec un doublé
Article précédent

EL1 - Mercedes lance le week-end avec un doublé

Article suivant

EL2 - Verstappen en tête, Alpine confirme

EL2 - Verstappen en tête, Alpine confirme
Charger les commentaires