Mercedes voit son concept à faible inclinaison comme un handicap

La faible inclinaison des Mercedes de l'arrière vers l'avant semble représenter un handicap pour elles, mais il est trop tard pour faire machine arrière.

Mercedes voit son concept à faible inclinaison comme un handicap

Si les Formule 1 contemporaines se ressemblent beaucoup, les modèles actuels se démarquent par divers degrés d'inclinaison, avec l'arrière du châssis plus ou moins surélevé par rapport à l'avant. Or, avec une réglementation technique ajustée en 2021 afin de réduire l'appui aérodynamique, notamment par la réduction de la surface du fond plat à l'arrière, il semble que la perte de performance ait été plus conséquente pour les concepts à inclinaison faible.

Lire aussi :

Tel est le constat qu'a fait Mercedes à l'approche du Grand Prix de Bahreïn, manche d'ouverture de la saison 2021 de Formule 1, après trois journées d'essais hivernaux sur la piste de Sakhir. Or, il était manifestement compliqué pour la marque à l'étoile d'adopter le même concept que concurrents tels que Red Bull, comme l'explique le directeur d'équipe Toto Wolff.

"Je ne pense pas que l'inclinaison soit l'unique effet dont nous souffrions peut-être : il y a des nouveaux pneus que nous utilisons en 2021, et la saison n'a même pas commencé", analyse Wolff. "Mais nos analyses montrent avec certitude que le concept de forte inclinaison a perdu moins d'appui que celui à faible inclinaison, et dans la dernière année de cette réglementation, nous ne serions pas en mesure de reproduire le concept utilisé par Red Bull et certaines autres écuries. Ce n'est physiquement pas possible. Nous ne pourrions pas utiliser les mêmes réglages que Red Bull, notamment au niveau des suspensions. Il nous faut donc tirer le meilleur de la voiture qui est à notre disposition et la régler au mieux."

Lire aussi :

Les deux Mercedes ont d'ailleurs été nettement devancées par la Red Bull de Max Verstappen lors des deux séances d'essais libres du vendredi. Le Néerlandais a conclu la journée avec le meilleur temps en 1'30"847, quand Lewis Hamilton n'a pu faire mieux que 1'31"082 et Valtteri Bottas 1'31"218. Cependant, la Flèche d'Argent paraît désormais moins instable que lors des essais de pré-saison, bien qu'également plus sous-vireuse.

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Photos - Les premiers essais libres de la saison 2021 de F1
Article précédent

Photos - Les premiers essais libres de la saison 2021 de F1

Article suivant

Des débuts "en dents de scie" pour Vettel

Des débuts "en dents de scie" pour Vettel
Charger les commentaires