Mercedes explique la consigne imposée à Bottas

partages
commentaires
Mercedes explique la consigne imposée à Bottas
Par : Basile Davoine
30 sept. 2018 à 13:38

Toto Wolff a tenu à expliquer les raisons qui ont poussé son écurie à recourir aux consignes d'équipe à Sotchi, dans l'optique de favoriser la course au titre de Lewis Hamilton face à Sebastian Vettel.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et ses mécaniciens dans le Parc Fermé
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, arrive sur la grille
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 et Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 avec du champagne sur le podium
Départ : Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, et Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

On peut signer un doublé en Formule 1 et ne pas avoir le cœur à la fête. C'est ce qu'a démontré Mercedes à Sotchi, après avoir choisi d'utiliser une consigne d'équipe favorisant Lewis Hamilton et sacrifiant Valtteri Bottas, qui filait vers une première victoire cette saison. 

La sobriété du podium, et l'absence d'effusions de joie dans les rangs de Mercedes, traduisaient parfaitement le déchirement de tout un team malgré son succès en Russie. Le dilemme entre l'émotion et la rationalité a fait son œuvre, et Toto Wolff a expliqué ce qui avait fait pencher la balance, sans paraître lui-même totalement convaincu de ce qui était la meilleure décision à prendre. . 

Lire aussi:

"Nous sommes tous des racers au fond du cœur", rappelle avant toute chose le directeur de Mercedes au micro de Sky Sports. "Nous voulons tous voir le meilleur pilote gagner. Mais nous sommes aussi rationnels. Nous aurions dû être sur un nuage avec un doublé, et dans le fond nous le sommes, mais nous avons aussi le sentiment que c'est allé à l'encontre de Valtteri. Cela aurait été une victoire pour Valtteri, et nous en avons décidé autrement."

Durant la première partie du Grand Prix, l'Autrichien insiste sur le fait que tout a été fait pour aller dans le sens d'une victoire de Valtteri Bottas, jusqu'à lui donner la priorité pour s'arrêter au stand. Mais la donne a changé littéralement lorsque l'erreur a été commise de faire rentrer Lewis Hamilton un tour trop tard, le faisant repartir derrière Sebastian Vettel et le contraignant à attaquer en entamant plus que prévu son capital pneumatique. 

Lire aussi:

"On veut tout contrôler", admet Toto Wolff. "Nous avons discuté de tous les scénarios ce matin, mais celui de la course était différent. Nous allons analyser ce que nous pouvons apprendre d'une telle journée. Nous nous sommes demandé qui faire rentrer au stand en premier, et nous avons décidé de faire rentrer Valtteri, pour protéger sa victoire. C'était un échec, Lewis est ressorti derrière Sebastian et il a dû attaquer. Du coup, il a eu des cloques."

Admettant qu'il lui faudrait sans doute réfléchir encore pour être en paix avec lui-même, le patron de l'écurie de Brackley a surtout mis en avant l'état d'esprit "remarquable" de Bottas, qui n'a pas cherché à contester la consigne d'écurie qui lui était imposée.

"Valtteri a un esprit d'équipe remarquable", insiste Wolff. "Lewis était loin, mais nous lui avons dit de le laisser passer au virage 13 et il a immédiatement obtempéré. Du coup, nous nous sentons encore plus mal pour lui ! Une victoire est une victoire, nous avons une avance de 50 points." 

 
Prochain article Formule 1
Hamilton salue Bottas, un "vrai gentleman" qui "méritait de gagner"

Article précédent

Hamilton salue Bottas, un "vrai gentleman" qui "méritait de gagner"

Article suivant

Vettel : Hamilton et Bottas "travaillent très bien ensemble"

Vettel : Hamilton et Bottas "travaillent très bien ensemble"
Charger les commentaires