Mercedes envisagera le soutien de Bottas à Hamilton après Monza

partages
commentaires
Mercedes envisagera le soutien de Bottas à Hamilton après Monza
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Co-auteur: Guillaume Navarro
29 août 2018 à 17:10

Mercedes a admis que l'équipe se penchera sur la question de possibles consignes d'assistance de Valtteri Bottas à Lewis Hamilton après le Grand Prix d'Italie.

Sebastian Vettel, Ferrari, félicite Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, pour sa pole
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Sebastian Vettel, Ferrari et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, dans le parc fermé
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, lors de la parade des pilotes
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 sur le podium avec le champagne
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09

Hamilton et Bottas partagent un statut hiérarchiquement égal chez Mercedes, mais l'équipe de Brackley admet examiner la possibilité de voir Bottas venir en aide de manière formelle à Hamilton dans la quête d'une cinquième couronne mondiale, au terme de cette saison européenne.

Bottas est actuellement distancé par Hamilton, qui mène le championnat, de 87 points, alors que huit manches demeurent à disputer et 200 points à distribuer mathématiquement parlant. Quatrième au général, le Finlandais, qui a signé une reconduction de contrat pour la saison 2019 cet été, se trouve même deux unités derrière Kimi Räikkönen (auteur d'un résultat vierge à Spa) et respectivement 26 et 28 points devant les pilotes Red Bull, Max Verstappen et Daniel Ricciardo.

Lire aussi :

Vettel comptabilise de son côté un retard de 17 points à combler sur Hamilton pour tenter de se réapproprier les commandes du championnat. L'Allemand vient d'en reprendre sept avec sa victoire sur le Grand Prix de Belgique, dont il a pris le départ depuis la seconde position de la grille. Avec des circuits qui lui sont sur le papier peu favorables arrivant en dernier tiers de saison, Mercedes admet considérer la possibilité de faciliter la vie de Hamilton si l'occasion se présente.

Lorsqu'il lui a été demandé après le GP de Belgique si le temps était venu pour Mercedes de formaliser un rôle d'assistance à Hamilton pour Bottas, Wolff a répondu : "Je déteste faire ça. C'est complètement contre mon instinct de course. Nous essayons d'être très neutres avec les deux pilotes et ne l'avons pas encore fait, ni discuté. Voyons ce qu'il ressort de Monza et comment ça se passe, puis nous examinerons la question de savoir si nous avons besoin de mettre toutes les forces derrière un pilote. Nous devons à nos deux hommes, ainsi qu'à la F1, de ne pas interférer dans la course."

Wolff a admis après le GP de Belgique que le "déficit" de Mercedes face à Ferrari ne concerne pas uniquement la puissance moteur, mais également les domaines de la traction et de l'usure des pneus. Ainsi, l'Autrichien se montre quelque peu sur la réserve quant la à la possibilité de Mercedes de conclure l'année dans la même position qu'actuellement, à savoir en tête des deux championnats. Peut-être faudra-t-il donc user de consignes pour faciliter une conclusion heureuse pour Hamilton.

"Je ne suis pas confiant quant au fait que nous aurons suffisamment de marge", déclare-t-il ainsi. "Il va y avoir des pistes qui vont nous convenir, ou qui le devraient. Mais il y aura des circuits sur lesquels nous serons clairement les challengers, comme Singapour et peut-être Mexico. C'est un fait. Néanmoins, il reste huit courses à disputer, beaucoup de points à inscrire et maintenant, il est temps de réellement sortir des performances et répondre à certaines questions."

Prochain article Formule 1
Markelov lié à un baquet Williams pour 2019

Previous article

Markelov lié à un baquet Williams pour 2019

Next article

Renault : Ricciardo "prend un risque en nous rejoignant"

Renault : Ricciardo "prend un risque en nous rejoignant"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Shop Now , Valtteri Bottas Shop Now
Équipes Mercedes Shop Now
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités