Mercedes curieux de voir comment se comporte le moteur en altitude

Nico Rosberg a beau avoir présenté sa seconde place montréalaise comme une immense déception, l’Allemand est tout de même reparti du Canada avec une avance de 22 points sur son équipier Lewis Hamilton, sur qui il ne disposait que de 4 unités de...

Nico Rosberg a beau avoir présenté sa seconde place montréalaise comme une immense déception, l’Allemand est tout de même reparti du Canada avec une avance de 22 points sur son équipier Lewis Hamilton, sur qui il ne disposait que de 4 unités de marge avant d’arriver sur le tracé Gilles Villeneuve.

En revanche, pour Paddy Lowe, Directeur Technique de l’équipe Mercedes, la frustration est plus compréhensible : des problèmes ont effectivement affecté les deux voitures, et celle du Champion du Monde 2008 n’a pas rallié l’arrivée.

« Les performances de la voiture au Canada étaient de nouveau solides », commence-t-il.

« Malheureusement, nous n’avons pas été en mesure de capitaliser pleinement sur cette performance en course. Nous avons assisté à un pilotage extraordinaire de la part de Nico pour sauver la seconde place avec une machine ne fonctionnant pas bien, mais ce fut extrêmement malheureux pour Lewis que nous n’ayons pas été capables de gérer la faille de la même manière sur son auto ».

Paddy Lowe admet que la différence de points entre les deux pilotes n’a rien à voir avec une quelconque faute du quadruple vainqueur 2014, et regrette que les deux hommes n’aient pu mener leur bataille sur la base de leurs uniques performances.

« Nous avons fait des efforts significatifs pour nous assurer que cela ne se répète pas en Autriche », poursuit-il. « Nous sommes excités par l’idée de revenir à Spielberg après de nombreuses années, et espérons un retour en forme en termes de résultat ».

Comme au Canada, la consommation de carburant sera essentielle pour la gagne.

« Il s’agit d’un tracé court, avec beaucoup de freinages, et un niveau de consommation élevé. Ce sera donc une autre course difficile. L’évènement est en haute altitude, ce qui, avec une pression atmosphérique basse, place des requêtes différentes sur l’unité de puissance par rapport à ce que nous avons vu jusqu’à présent. Il sera intéressant de voir comment la compétition et nous-mêmes répondront à cela ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Gilles Villeneuve , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités