Mercedes : Dépasser sera plus dur que prévu à Istanbul

Andrew Shovlin a concédé que les dépassements lors des essais libres du Grand Prix de Turquie se sont avérés plus difficiles que ce que Mercedes aurait souhaité, alors que Lewis Hamilton va devoir remonter le peloton en raison de sa pénalité.

Il a été révélé vendredi que le leader du championnat, Lewis Hamilton, recevrait une pénalité de 10 places sur la grille de départ ce week-end après que Mercedes ait choisi de monter un nouveau moteur à combustion interne pour son unité de puissance. Le Britannique a dominé les deux séances d'essais vendredi à Istanbul, et a déclaré qu'il viserait la première place en qualifications afin de "limiter les dégâts" de la sanction qui semble le condamner à un départ en milieu de peloton.

Max Verstappen, son rival pour le titre, a réussi à compenser une pénalité l'envoyant en fond de grille en Russie en terminant deuxième, s'assurant ainsi de n'avoir que deux points de retard sur Hamilton avant le week-end de la Turquie. Mais le responsable de l'ingénierie de piste de Mercedes, Andrew Shovlin, estime que le roulage de vendredi a montré à quel point il serait difficile de doubler, ce qui complique la situation pour Hamilton.

"Dépasser est assez difficile", a déclaré Shovlin après la deuxième séance d'essais. "C'est souvent un peu plus difficile lors des séances d'essais libres parce que vous ne faites pas de longs relais sur les pneus. Il n'y a pas de différences de dégradation qui s'accumulent. Donc, de ce côté-là, les indications d'aujourd'hui sont probablement un peu plus difficiles que ce que nous aimerions. Mais vous n'avez pas toujours ce que vous voulez."

"Ce que nous avons également vu, c'est que la voiture fonctionne très bien. Les deux pilotes ont eu une bonne journée, ce qui est bien. Autant le championnat pilotes attire l'attention de tous sur ce qui se passe avec Lewis, autant avec Valtteri [Bottas], l'objectif est assez clair : nous devons obtenir la pole et nous voulons gagner la course."

 

Shovlin a déclaré que Mercedes avait opté pour un "programme très normal" avec la voiture de Hamilton lors des séances de vendredi, l'équipe évaluant certaines pièces de développement sur sa voiture. "Il va quand même se qualifier, nous voulons le placer le plus haut possible sur la grille."

"C'est évidemment très différent lorsque vous avez une pénalité de 10 places par rapport à une pénalité de fond de grille. Donc, c'était vraiment un programme très standard, juste [en essayant] délibérément d'avoir quelques tours supplémentaires dans le trafic pour essayer de ressentir le comportement de la voiture lorsque vous suivez quelqu'un de près."

Alors que Mercedes est en mesure d'effectuer des simulations anticipant l'impact d'un départ en milieu de peloton, Shovlin estime que la course de Hamilton sera largement définie par sa progression dans les premiers tours. "La question de savoir si nous pouvons remettre Lewis sur le podium est souvent définie par ce qui se passe dans le premier relais, si vous pouvez dépasser certaines de ces voitures."

"Parce que tout au long de ce relais, les leaders de la course sont toujours en train de s'éloigner de vous. Il était très difficile de prévoir comment nous allions nous sortir du trafic à Sotchi. C'était difficile parce que nous étions sous-vireurs dans le dernier secteur, ce qui rendait les choses assez compliquées."

"La chose la plus dure à simuler est probablement la distance à laquelle vous pouvez suivre [une voiture]. Pouvez-vous vous installer dans la boîte de vitesse de quelqu'un sans tuer les pneus, sans perdre tellement d'appui qu'il est impossible d'y rester ? C'est la partie qui est vraiment difficile à prévoir."

Lire aussi :

partages
commentaires
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Article précédent

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Article suivant

EL3 - Gasly le plus rapide, la pluie s'invite

EL3 - Gasly le plus rapide, la pluie s'invite
Charger les commentaires