Mercedes : Brider le moteur a coûté moins d'un dixième au tour

Mercedes a tempéré l'importance de l'utilisation conservatrice de son unité de puissance lors du GP d'Abu Dhabi dans son résultat final, et notamment dans l'écart avec Max Verstappen.

Mercedes : Brider le moteur a coûté moins d'un dixième au tour

Avant la dernière course de la saison, Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, expliquait qu'un problème lié au MGU-K avait incité la marque à diminuer la puissance de tous ses moteurs à Abu Dhabi. Max Verstappen avait déjà signé la pole position et allait remporter aisément la course, avec 15 secondes d'avance sur Valtteri Bottas. Le Néerlandais a même mentionné après l'épreuve cette réduction de puissance pour expliquer une partie de cet écart.

Toutefois, les pilotes Mercedes se sont montrés étonnés par cette information et ne semblaient pas vraiment au courant. Le responsable de l'ingénierie de piste de la structure, Andrew Shovlin, a expliqué après coup que ce réglage de l'unité de puissance ne pouvait expliquer l'écart de rythme avec Red Bull.

"[Ce n'était] pas à un niveau qui allait déterminer la course", a commencé Shovlin sur le sujet. "On parle de bien, bien moins qu'un dixième de seconde, donc pas la différence entre le premier et le deuxième."

Lire aussi :

Le technicien britannique a également expliqué que le problème lié au MGU-K n'était "pas totalement compris" et que la décision concernant le moteur avait été prise par prudence. "Je dirais que plutôt que d'être très conscients d'un problème spécifique, nous avait fait fonctionner l'unité de puissance d'une manière aussi conservatrice que possible afin d'essayer d'éviter un souci."

"Mais quand vous ne comprenez pas exactement la chaîne des problèmes, tout ce que vous pouvez faire, c'est d'être un peu prudent. Pendant la course, nous avons essayé de réduire légèrement la voilure, mais vous avez raison, les pilotes n'en auraient pas nécessairement été conscients. C'était juste quelque chose que nous essayions de gérer à l'arrière-plan."

Par ailleurs, sur le plan stratégique, Shovlin a expliqué que l'écurie avait été privée de l'opportunité de tenter d'autres stratégies face à Verstappen en raison du Safety Car qui a forcé la plupart des écuries à adopter le pneu dur jusqu'au terme de la course. Toutefois, il doute que cela ait pu changer la donne.

"Vous pouvez faire quelque chose de différent, mais pour être honnête, le résultat était probablement relativement inévitable. Une fois que vous avez toutes les voitures sur des pneus qui ont le même âge, cela neutralise un peu la course et il n'y avait pas beaucoup d'opportunités."

"S'il n'y avait pas eu [la voiture de sécurité], nous aurions probablement utilisé une voiture pour obliger Max à rentrer, laissé l'autre longtemps en piste, [et] essayé de créer un écart entre les pneus. Est-ce que cela aurait entraîné un gain de position ? Vu leur vitesse, ils étaient très à l'aise, donc j'en doute."

partages
commentaires

Related video

Codemasters en passe d'être racheté par Electronic Arts

Article précédent

Codemasters en passe d'être racheté par Electronic Arts

Article suivant

Kimi Räikkönen a devancé les deux Ferrari à Abu Dhabi

Kimi Räikkönen a devancé les deux Ferrari à Abu Dhabi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Catégorie Course
Lieu Yas Marina Circuit
Équipes Mercedes
Auteur Fabien Gaillard