Mercedes - Entre remise en question et maintien des bonnes recettes

En dépit de son statut de favori pour la saison 2015, Mercedes est sous pression, rappelle le Directeur Technique Paddy Lowe

En dépit de son statut de favori pour la saison 2015, Mercedes est sous pression, rappelle le Directeur Technique Paddy Lowe. L'homme qui a su exploiter l'héritage mis en place par Ross Brawn pendant plusieurs années pour mener Mercedes vers les couronnes mondiales en 2014 sait que tout le monde s'attend désormais à voir l'équipe anglo-allemande garder fermement la main sur le reste de la hiérarchie, après avoir affiché un avantage tel que celui de l'an dernier.

Pourtant, rappelle Lowe, c'est l'ensemble du package qu'il a tout de même fallu questionner pour identifier des domaines dans lesquels des progrès pouvaient être réalisés, plutôt que de se contenter de reproduire la même recette.

"Des attentes gigantesques"

"Nous avions clairement une superbe auto l'an dernier, mais c'est une lame un petit peu à double tranchant car cela signifie qu'il y a des attentes gigantesques à notre égard cette année", avertit Lowe. "Nous sentons aussi que la pression de l'extérieur et de tous nos actionnaires, et c'est quelque chose que nous devons gérer en interne car il nous faut continuer à pousser".

La F1 est un business qui ne pardonne et dans lequel il est assez facile de perdre sa position si l'on ne prend pas garde durant l'hiver.

"Nous avons réalisé le processus de design de la W06 avec pour détermination de maintenir l'avantage créé avec la W05", commente le Directeur Technique, qui avait pour tâche de faire prendre la mayonnaise avec des ingrédients légèrement différents.

"Chaque développement introduit représente un risque de ne potentiellement pas y arriver, car nous étions très conscients du fait de disposer d'une bonne auto et nous ne voulions pas jeter le bébé avec l'eau du bain!"

Pas de risque zéro avec des évolutions

Mercedes avait mieux que quiconque travaillé sur les changements de règles techniques 2014, mais maintenant, beaucoup ont appris leurs leçons et connaissent les erreurs à ne pas reproduire. Les enseignements tirés de 2014 se retrouvent directement sur les autos 2015, et Mercedes ne pouvait pas se contenter de remettre sur la table son concept 2014 sans le faire évoluer.

"C'est une année d'évolutions du point de vue des règles et l'auto est ainsi essentiellement une évolution. Mais nous devons réaliser des progrès avec des révolutions mineures sous la coque. Il y a donc beaucoup de petits développements".

"Aérodynamiquement, le nez a été un grand projet. Le changement de règles a eu un effet sur la performance. Il faut encore voir si tout le monde a été touché par cela de façon différente ou non. Comme il s'agit de la partie avant de l'auto, le nez a une grande influence car il crée un flow qui influence tous les autres composants".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités