Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
41 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
132 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
146 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
174 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
181 jours
12 sept.
Course dans
188 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
202 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
216 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours

Mercedes : Les F1 2021 seront d'abord proches des performances 2019

Le directeur technique de Mercedes, James Allison, pense que les changements aérodynamiques introduits entre 2020 et 2021 devraient ramener la performance initiale des monoplaces au niveau de 2019.

Mercedes : Les F1 2021 seront d'abord proches des performances 2019

Les modifications réglementaires introduites en 2021 avaient pour but de diminuer le niveau d'appui généré par les monoplaces après une saison 2020 où la charge aérodynamique a parfois posé des problèmes pneumatiques, comme à Silverstone. L'idée de la FIA était donc de permettre à Pirelli de maintenir les mêmes pneus une troisième année consécutive au prix d'une réduction des contraintes pour éviter de mettre en cause leur sécurité.

Finalement, Pirelli modifiera bien la structure de ses pneus mais les changements aéro ont été maintenus. Le défi pour les écuries a donc été de comprendre l'ampleur de ces modifications en apparence limitées et de parvenir à regagner ce qui a été perdu alors même que le châssis a été également partiellement gelé, bien que le développement aéro demeure possible.

Lire aussi :

James Allison a qualifié ce travail de "passionnant" dans une vidéo publiée par Mercedes. "Quatre changements aérodynamiques significatifs ont été introduits l'an passé en vue de cette nouvelle saison", commence-t-il. "Tout d'abord, il y a une découpe triangulaire sur les bords du fond plat devant les roues arrière qui, quand vous la voyez, vous fait dire : 'Ça ne paraît pas si énorme'. Mais, sur l'aspect brut, si vous coupez cette portion de votre voiture, ça vous coûte environ une seconde au tour."

"Ensuite, en plus de ce premier changement, trois autres sont intervenus. Le premier a été la réduction de quelques millimètres de la taille des petites ailettes et pales qui étaient sur les écopes de freins arrière. Mais à nouveau il s'agissait de dispositifs très puissants et ce changement a fait perdre beaucoup de performance à la voiture."

"À l'arrière de la voiture, sous la zone du diffuseur, les grilles que vous pouvez voir si vous scrutez [cette partie de la monoplace] ont été réduites en hauteur afin de ne pas être aussi proches du sol, pour ne pas pouvoir créer un scellé aérodynamique aussi efficace qu'avant. Et, de nouveau, cette réduction enlève pas mal d'appui."

"Et enfin, l'avant du fond plat lorsque vous vous approchez de l'endroit où se trouvent les déflecteurs... Si vous regardez les versions 2020 des fonds plats, vous voyez qu'ils ressemblent un peu à des stores vénitiens avec beaucoup, beaucoup de fentes, une caractéristique aérodynamique qui génère de l'appui. Toutes ces fentes ont été supprimées pour 2021."

Lire aussi :

"La combinaison de ces quatre effets, dans leur forme la plus brute, se limite à couper et à réduire les performances de la voiture d'une façon que la réglementation exige, pour les ramener en quelque sorte à des niveaux proches de celles de 2019."

"C'est notre challenge depuis des semaines et des mois, depuis que ces règles ont été gravées dans le marbre, d'essayer de récupérer autant de performance que possible. C'est une aventure assez passionnante en soufflerie et avec la CFD [mécanique des fluides numérique, ndlr] pour tenter de s'assurer de retrouver autant de performance que possible sur la voiture."

Allison revient également sur les nouveaux pneus Pirelli, au profil différent et plus lourds de 3 kg, variable supplémentaire dans l'ensemble des paramètres à prendre en compte cette année. "Nous avons eu un premier aperçu de ces nouveaux pneus à Portimão en 2020. Nous avons eu deux autres occasions de les tester, et ils étaient à Bahreïn puis à Abu Dhabi lors de la dernière course de l'année dernière."

"Ce n'est pas vraiment la meilleure période pour utiliser un nouveau pneu et se préparer à une nouvelle saison avec lui, car ces pneus vont affecter les performances de la voiture, et ils affectent la façon dont vous devez concevoir la plateforme aérodynamique et la façon dont vous devez régler la voiture."

"C'est donc un grand défi pour nous d'essayer d'exploiter au maximum les données recueillies lors des essais en piste l'année dernière et de tirer le meilleur parti possible des données fournies par Pirelli, afin d'être prêts à optimiser la voiture en fonction des caractéristiques de ces nouveaux pneus."

partages
commentaires

Related video

Jordan voit Vettel comme le Damon Hill d'Aston Martin

Article précédent

Jordan voit Vettel comme le Damon Hill d'Aston Martin

Article suivant

McLaren a démarré son moteur Mercedes à Woking

McLaren a démarré son moteur Mercedes à Woking
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Auteur Fabien Gaillard