Mercedes : La F1 aura "une super unité de puissance" en 2021

partages
commentaires
Mercedes : La F1 aura
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
7 avr. 2017 à 16:25

Alors que la Formule 1 a ouvert la voie au changement de motorisation à l’horizon 2021, Toto Wolff est revenu sur cette évolution réglementaire programmée, affirmant que cela ne gênait pas Mercedes.

La structure allemande a été un des artisans de la motorisation V6 turbo hybride, plus proche des réalités de l’industrie automobile actuelle que l’ancien V8, laissant plus de place pour l’innovation et mettant l'accent sur l’efficacité.

Mais suite à une réunion qui s’est tenue le 1er avril dernier, la FIA et plusieurs motoristes – présents ou non en F1 – ont décidé que l’après 2020, échéance des accords actuels, ne serait pas la continuité de l’ère ouverte en 2014. Les prochains moteurs devront être tout aussi performants en étant plus bruyants et moins chers, sans doute libérés des contraintes liées aux limites de consommation d'essence.

Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes, se réjouit du travail effectué : "Ce fut une réunion très positive. Il n’y a pas eu de controverse, mais un brainstorming plutôt productif. Et le résultat a été positif pour la discipline, parce que nous partageons tous une vision de ce que le format du moteur devrait être à partir de 2021."

Cela ne contrarie-t-il pas la marque à l’étoile, qui a bâti une grande partie de ses succès des saisons précédentes sur les unités de puissance actuelles ? "Tant que nous avons de la visibilité à long terme sur ce qui se passe, c’est OK pour nous."

Il rappelle aussi que les constructeurs de la F1, qui ont investi énormément dans la technologie coûteuse du V6 turbo hybride, doivent pouvoir s’y retrouver. "Nous devons protéger l’investissement, donc il faut regarder le coût de développement, il faut regarder le coût de la fourniture."

"L’hybride est important, peut-être moins de sophistication, ce qui fait tomber les barrières pour des motoristes indépendants. La qualité du son est importante. Il faut tirer les leçons [de l’ère turbo hybride], et je pense que nous aurons une super unité de puissance."

Parmi les autres représentants présents à la rencontre se trouvaient notamment Stefano Domenicali, pour Audi, ainsi qu’un représentant du groupe Fiat (indépendamment de Ferrari) et Mario Illien.

"Je pense qu’il est important d’entendre les opinions d’autres personnes, qui ne sont pas impliquées en F1, afin d’avoir une seconde vérification de nos idées. Et il y a eu quelques très bons apports de constructeurs qui ne sont pas engagés dans le championnat, ainsi que d’indépendants comme Mario Illien, donc c’était une bonne réunion. Je voudrais qu’ils soient tous dans la discipline."

Avec Adam Cooper

Sondage mondial des fans 2017
Prochain article Formule 1
Annulation des EL2 : la F1 doit créer un "plan de secours"

Previous article

Annulation des EL2 : la F1 doit créer un "plan de secours"

Next article

Wolff : Wehrlein s'est fracturé une vertèbre cervicale

Wolff : Wehrlein s'est fracturé une vertèbre cervicale

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités