Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
42 jours

La fiabilité du moteur Mercedes est toujours une "inconnue"

partages
commentaires
La fiabilité du moteur Mercedes est toujours une "inconnue"
Par :
6 sept. 2019 à 09:00

Toto Wolff a reconnu qu'en dépit de plusieurs jours d'analyse il y avait toujours une inconnue concernant la fiabilité de la Phase 3 du moteur Mercedes avant le GP d'Italie.

À l'occasion du GP de Belgique, toutes les monoplaces équipées de moteurs Mercedes ont pu monter la troisième et, normalement, dernière version de l'unité de puissance allemande pour la saison 2019. Or, Sergio Pérez en EL2 et Robert Kubica en qualifications ont tous deux connu un problème. Les deux hommes ont été contraints de revenir à la Phase 2 du bloc turbo hybride pour le reste de week-end belge et l'utiliseront à nouveau pour la manche de Monza.

Lire aussi :

Après une enquête menée à Brixworth sur les deux moteurs concernés, des réponses ont été trouvées mais Wolff a indiqué que la situation exacte n'était pas encore éclaircie. "Nous comprenons un petit peu", a-t-il affirmé pour Motorsport.com. "Nous avons eu cinq jours pour nous pencher sur cela, et nous avons des indications concernant ce qui s'est passé. Bien entendu, avec ce type de choses, vous pouvez atténuer certains risques, mais au final ce n'est pas totalement analysé."

À Spa, l'Autrichien avait expliqué que Mercedes n'avait pris "aucun risque" lors de la course. Et à Monza, des doutes subsistent quant à l'éventualité de voir la performance compromise : "Ce n'est pas totalement clair pour l'instant. Nous en saurons plus [vendredi], quand nous pourrons rouler avec. C'est toujours une inconnue, nous devons les utiliser en EL1."

Lire aussi :

Quant au fait que Pérez et Kubica doivent disputer l'épreuve avec un moteur qui a déjà beaucoup roulé, Wolff a expliqué : "Nous n'aurions pas pu construire les nouveaux à temps. C'est un problème de capacité. Il n'y en avait que six. Des pièces de rechange, mais pas suffisamment."

Du côté des pilotes Mercedes, la confiance est grande envers le constructeur. Ainsi, interrogé sur ses craintes, Valtteri Bottas a répondu : "Pour l'instant, de ce que j'ai entendu lors des réunions [jeudi], il n'y a aucune inquiétude pour l'avenir. Je pense que tout est compris, et que nous devrions pouvoir utiliser la peine puissance. Donc pas d'inquiétude pour l'instant."

Avec Adam Cooper 

Article suivant
Ricciardo gêné par la réaction du public suite au crash d'Hamilton

Article précédent

Ricciardo gêné par la réaction du public suite au crash d'Hamilton

Article suivant

Conseiller Mercedes en F1, Aldo Costa va rejoindre Dallara

Conseiller Mercedes en F1, Aldo Costa va rejoindre Dallara
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard