Mercedes continue ses "grandes avancées" malgré la priorité 2024

Mercedes a tourné son attention sur la saison prochaine mais poursuit son développement de la monoplace actuelle, bien que Red Bull soit hors d'atteinte.

George Russell, Mercedes F1 W14

Photo de: Andy Hone / Motorsport Images

Le pire résultat obtenu par Mercedes cette saison ne le montre pas, mais la marque à l'étoile disposait d'un certain nombre d'évolutions au Grand Prix des Pays-Bas, notamment au niveau du bord du plancher, de l'entrée d'air des pontons et du beam wing de la W14 – avec une certaine satisfaction quant au niveau de performance apporté par ces nouvelles pièces.

"Je pense que nous continuons de faire de grandes avancées au niveau du développement", indique Andrew Shovlin, directeur de l'ingénierie piste. "Mais cela reste une période chargée de l'année, car les équipes essaient de mettre sur la voiture les packages qui seront utilisés lors des courses extra-européennes. Je pense que tout [le développement] va ralentir dans un avenir relativement proche."

"Cependant, nous avons apporté des changements particulièrement significatifs au design de la voiture, et cela a ouvert un peu de performance aérodynamique. Bref, nous trouvons encore davantage de performance sur la W14."

Avant que Lewis Hamilton et George Russell ne finissent la course sixième et bon dernier respectivement, le jeune Anglais avait signé une belle troisième place en qualifications, résultat qui ne peut selon Shovlin pas être attribué aux évolutions, plutôt à un regain de forme de l'intéressé.

George Russell, Mercedes F1 W14

George Russell (Mercedes)

Quoi qu'il en soit, la priorité est donnée à la saison 2024, où les Flèches d'Argent auront évidemment pour objectif de combler le gouffre qui les sépare des Red Bull. "Nous travaillons vraiment dur sur les caractéristiques pour l'an prochain", confie Russell. "Nous étudions beaucoup les générations de voitures précédentes chez Mercedes, celles des années de gloire, et nous les utilisons comme une sorte de source d'inspiration, car elles faisaient clairement partie des meilleures de l'histoire. Cela nous a donc donné des indications sur ce que nous devons viser."

Ainsi, le défaitisme n'est pas à l'ordre du jour, dans un contexte où Charles Leclerc craint que Red Bull ne puisse être rattrapé avant la révolution technique de 2026. "Nous ne pensons certainement pas comme lui, car notre ambition est de jouer le titre l'an prochain", rétorque Shovlin. "Nous avons bon espoir d'en être capables."

"Nous sommes encore en train de comprendre beaucoup de choses sur cette réglementation. Ce que nous dirions, cependant, est que vu notre travail avec cette voiture et les contraintes du plafond budgétaire, nous avons conscience de ne pas pouvoir réduire l'écart sur Red Bull cette année. Mais notre unique priorité est d'assurer que nous puissions les concurrencer l'an prochain."

Propos recueillis par Matt Kew et Adam Cooper

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Aston Martin va retravailler son "nœud papillon"
Article suivant Aston Martin n'envisage pas le remplacement de Stroll en 2024

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse