Mercedes aurait aussi gelé les positions avec Bottas en tête

partages
commentaires
Mercedes aurait aussi gelé les positions avec Bottas en tête
Par : Basile Davoine
23 juil. 2018 à 10:15

Mercedes affirme qu'il n'y a pas de hiérarchie interne entre Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, et que la consigne d'équipe donnée à Hockenheim aurait été la même si le Finlandais avait mené la course.

Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 fête sa victoire sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 fête sa victoire
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Départ : Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, devant Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
La voiture de sécurité devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 et Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, devant Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, fête sa victoire dans le Parc Fermé
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09

Craignant de laisser échapper un doublé inattendu, qui plus est à domicile, Mercedes a gelé les positions entre Lewis Hamilton et Valtteri Bottas dans les dix derniers tours du Grand Prix. Juste avant d'intimer cet ordre au Finlandais, qui occupait la deuxième place, celui-ci avait tenté une attaque sur son coéquipier, qui avait résisté.

Dès l'arrivée, Bottas a déminé toute éventuelle polémique, précisant qu'il comprenait et acceptait ces ordres d'équipe. Certains y ont vu une manière claire de positionner Lewis Hamilton en numéro un de la structure de Brackley, mais Toto Wolff affirme qu'il n'en est rien. Le directeur d'équipe affirme que les positions auraient été gelées de la même manière si Bottas avait devancé Hamilton.

"Si ça avait été le contraire, avec Valtteri en tête et Lewis deuxième, nous aurions passé la même consigne. Une consigne identique", insiste Toto Wolff. "Quand ils ont commencé à se bagarrer au restart, il pleuvait encore à certains endroits, ou bien c'était encore humide. Et nous avons eu tellement de malchance lors des dernières courses que le scénario de perdre une voiture, ou les deux, était quelque chose que nous ne voulions même pas envisager."

Lire aussi:

Toto Wolff a confirmé que ce recours à des consignes n'était pas mal vécu en interne, alors que Mercedes a profité du début de week-end pour officialiser les prolongations de contrat de ses deux pilotes.

"Nos regards se sont croisés sur le podium [avec Bottas], et je pense que c'est assez clair entre nous", rassure Wolff. "Mais ce que j'ai dit à Valtteri, c'est quelque chose que je dirais aussi dans l'équipe, j'aurais fait la même chose dans une situation inverse. Je pense qu'il y a de la transparence dans l'équipe, nous ne ferions pas de différence. C'était important de signer ce doublé afin de rattraper les points que nous avions perdus à cause de la malchance."

Un doublé qui n'est finalement "que" le deuxième de Mercedes cette saison, après celui réalisé à Barcelone au mois de mai. Avec ces 43 points, la firme à l'étoile a repris les commandes du championnat constructeurs aux dépens de Ferrari, tandis que Lewis Hamilton a fait de même chez les pilotes.

En attendant la fin du championnat...

Pour autant, l'imposition de consignes d'équipe ne va pas devenir une habitude, et reste liée au scénario précis de ce Grand Prix d'Allemagne. Toto Wolff confirme notamment que rien ne sera demandé à Bottas pour favoriser Hamilton avant d'entrer dans la phase décisive de la lutte pour le titre.

"La course est ce qui compte le plus", martèle-t-il. "Nous avons toujours dit que dans le dernier tiers ou le dernier quart du championnat, s'il y a une grosse différence [de points] entre les pilotes, alors nous pourrions recourir à ces consignes impopulaires. Mais il est bien trop tôt dans la saison pour le faire. Nous l'avons fait pour maintenir un double à domicile. Comme je l'ai dit, nous l'aurions fait si l'ordre avait été inversé."

Dimanche, Mercedes n'a pas été la seule équipe à mettre en place des consignes d'équipe, puisque Ferrari a fait de même. La situation était différente, puisqu'il a été demandé à Kimi Räikkönen d'ouvrir la porte à Sebastian Vettel, alors que les deux hommes étaient sur des stratégies décalées.

"C'est aussi une situation difficile, car d'un côté on veut optimiser le résultat, c'est ce qu'il faut faire. Et d'un autre côté, il faut donner aux deux pilotes une chance de gagner la course", commente Toto Wolff concernant l'attitude de Ferrari. "Kimi [Räikkönen] a été malchanceux lors de certains Grands Prix en début de saison, où la stratégie allait contre lui, et je pense que Ferrari a eu du mal à prendre les bonnes décisions. C'est compréhensible."

Article suivant
Hülkenberg égale le meilleur résultat de Renault

Article précédent

Hülkenberg égale le meilleur résultat de Renault

Article suivant

Gasly ne s'attendait pas à chausser les pneus pluie

Gasly ne s'attendait pas à chausser les pneus pluie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Course
Pilotes Valtteri Bottas Boutique , Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Basile Davoine