Mercedes veut davantage de stress et de tension interne en 2018

partages
commentaires
Mercedes veut davantage de stress et de tension interne en 2018
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
11 déc. 2017 à 11:01

Toto Wolff considère que l'écurie allemande n'évolue à son plus haut niveau que si ses deux pilotes se retrouvent dans une situation de rivalité en piste. Un souhait assumé pour 2018.

Podium : le vainqueur Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Podium : le vainqueur Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Le vainqueur Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, fête sa victoire avec sa femme Emilia
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le vainqueur Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes-Benz F1 W08

Toto Wolff veut voir ses deux pilotes lutter pour le titre mondial la saison prochaine, estimant que c'est uniquement dans ces conditions que Mercedes est en mesure de tirer la quintessence de son équipe. Après des années de lutte interne entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg, l'écurie de Brackley a accueilli Valtteri Bottas en 2017.

La présence du Finlandais aux côtés de Hamilton a eu pour effet immédiat d'apaiser les tensions et de lancer une collaboration sereine entre les deux pilotes. Néanmoins, même s'il a remporté les trois premiers Grands Prix de sa carrière et a conservé une chance mathématique jusqu'à l'automne, Bottas n'a jamais vraiment été en mesure de disputer le titre. Un manque selon Toto Wolff, qui veut une équipe capable de tirer le meilleur d'une situation de lutte entre ses deux pilotes.

"Je ne crois pas que nous devons éviter une situation stressante", estime le directeur de l'écurie. "Nous devons le reconnaître, si deux coéquipiers peuvent se battre pour des victoires et pour un titre, ce sera une rivalité. Et nous devons être conscients et admettre que c'est le cas. Nous n'essayons pas de construire une nouvelle famille, nous voulons l'équipe de course la plus efficace, et pour cela il faut du stress, de la tension, du chahut autant que du calme et une attitude positive. Mais comme partout dans la vie, on veut le mélange des deux, ce qui est probablement la recette du succès."

Bottas en voie de guérison

Malgré quelques moments difficiles, Valtteri Bottas a fait ce qui était attendu de lui pour sa première saison avec Mercedes, compte tenu de son arrivée légèrement précipitée. Suffisant pour décrocher une prolongation de contrat. La découverte d'un top team désormais assimilée, la firme à l'étoile en veut en revanche plus en guise de confirmation, mais salue la manière dont l'ancien pilote Williams a surmonté une période compliquée juste avant la fin de la saison.

"Les meilleurs sont ceux qui se remettent des mauvais moments", estime Toto Wolff. "Et peut-être que, dans quelques années, nous regarderons en arrière et nous dirons que c'était un moment important pour sa carrière. La seule chose que nous pouvons faire en tant qu'équipe de course, c'est de rester transparent et juste avec eux deux, les soutenir où nous le pouvons, mais au final, ils sont seuls dans la voiture. Et il [Bottas] s'en est tiré."

"C'est un Finlandais costaud. Je n'ai jamais pu voir que ça l'affectait. Il l'a dit, mais je pense qu'il l'a caché avec sa force de caractère. Et à chaque course, il y avait de meilleures performances, au Brésil les qualifications étaient bonnes, la course moins, mais il le savait, puis il a fait un week-end exceptionnel à Abu Dhabi."

Valtteri Bottas a en effet remporté le dernier Grand Prix de l'année après avoir dominé la course et résisté au retour de son coéquipier, un point de départ idéal pour préparer 2018 selon son patron.

"Je pense que c'était très important", insiste Wolff. "Il a fait une séance de qualifications très solide et une course très solide, qu'il a contrôlée en permanence, avec justesse et face à Lewis. Après une période difficile, je pense que conserver cette dynamique positive avec cette victoire pendant l'hiver est probablement exactement l'ordonnance que le médecin avait prescrit."

Prochain article Formule 1
Pirelli confirme un choix de pneus inédit pour le GP de Chine

Previous article

Pirelli confirme un choix de pneus inédit pour le GP de Chine

Next article

Alonso certain que McLaren n'a pas oublié comment gagner

Alonso certain que McLaren n'a pas oublié comment gagner

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Shop Now , Valtteri Bottas Shop Now
Équipes Mercedes
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités