Mercedes "heureux de travailler" avec Albon si Red Bull le libère

Selon Toto Wolff, Mercedes n'a aucun problème à collaborer avec Alexander Albon l'an prochain chez Williams, équipe cliente de la marque à l'étoile, à condition que Red Bull casse son contrat avec le pilote thaïlandais.

Mercedes "heureux de travailler" avec Albon si Red Bull le libère

Après avoir été écarté de la grille de départ par Red Bull à la fin de la saison 2020, Alexander Albon cherche à faire un come-back en Formule 1 l'an prochain. Williams et Alfa Romeo ont exprimé leur intérêt pour le Thaïlandais, qui est en concurrence avec Nyck de Vries, sacré Champion du monde de Formule E avec Mercedes.

Christian Horner, patron de Red Bull F1, a récemment révélé que la préférence d'Albon allait vers Williams mais qu'il craignait que Mercedes, motoriste de l'écurie britannique, ne bloque les négociations en raison de leur rivalité. Interrogé par Motorsport.com sur la possibilité qu'un pilote Red Bull puisse courir avec une unité de puissance Mercedes, Toto Wolff a reconnu que la situation serait problématique.

"C'est une chose concernant l'unité de puissance, et je pense qu'Albon est un pilote qui mérite sa place en Formule 1", a expliqué le directeur exécutif de Mercedes. "Mais c'est compliqué d'avoir un pilote 100% Red Bull avec une unité de puissance Mercedes. Donc, [nous serions] heureux de travailler avec lui si [Red Bull] le libérait de son contrat. De l'autre côté, nous soutenons Nyck de Vries, évidemment, et il est en pourparlers avec Williams pour obtenir un volant là-bas. Donc il y a plusieurs fers au feu."

Lire aussi :

Lors des essais libres du Grand Prix des Pays-Bas, Horner a affirmé qu'Albon avait reçu "quatre coups de téléphone de l'équipe d'à côté lui disant de ne pas aller [chez Williams]", le directeur de Red Bull laissant supposer que Mercedes exerçait des pressions. Néanmoins Wolff a nié la rumeur selon laquelle la marque à l'étoile essayait de dissuader le pilote de rejoindre l'équipe de Grove.

"Alex Albon est en contact régulier avec l'un de ses anciens mentors, Gwen Lagrue, qui dirige notre programme junior Mercedes", a expliqué l'Autrichien. "Ils discutaient avec James Vowles, notre responsable de la stratégie, des opportunités pour l'année prochaine. Je ne pense pas qu'on lui ait dit de faire ou de ne pas faire quoi que ce soit, il s'agissait simplement d'explorer les opportunités pour Alex et pour Nyck de manière amicale, entre Alex et le groupe."

partages
commentaires
Duels en qualifications : le point après le GP des Pays-Bas 2021

Article précédent

Duels en qualifications : le point après le GP des Pays-Bas 2021

Article suivant

Pérez et Latifi partiront des stands à Zandvoort

Pérez et Latifi partiront des stands à Zandvoort
Charger les commentaires