Mercedes - "Lewis était parfait"

Un mois après sa déconvenue hongroise, Mercedes a remis les choses en ordre en signant un nouveau doublé.

Lewis Hamilton a dominé le Grand Prix de Belgique de main de maître, pendant que Nico Rosberg a dû cravacher durant la première partie de la course pour se rattraper d’un départ manqué. 

"C’est un superbe résultat, je suis ravi", peut se réjouir Toto Wolff, directeur de l’écurie Mercedes. "Nous devons trouver ce qui s'est passé au départ pour Nico. Lewis était parfait, il a maîtrisé la situation. 27 tours, c'était beaucoup pour Sebastian [Vettel], c'est dommage pour eux." 

Alors que le départ de Rosberg a été chaotique, l’Autrichien estime que les nouvelles règles pour la procédure de départ ont un effet positif pur la discipline : "Il y a beaucoup plus à faire dans la voiture, et quand nous avons fait le débriefing ce matin, j'ai dit que je ne me souviendrais jamais de toutes ces procédures, mais ces gars sont très expérimentés. Cela ajoute de l’imprévisibilité."

"La réglementation est nouvelle, c'est un processus d'apprentissage de ce qui est autorisé ou pas. On veut que ce soit moins prévisible, que le pilote soit responsable de son départ."

Wolff a également été interrogé sur le mode de puissance maximale utilisé par Lotus sur la monoplace de Romain Grosjean avec le moteur Mercedes. L’ingénieur du français a plusieurs fois été entendus pour inciter son pilote à l’utiliser.

"Je pense qu'il y a un peu de confusion. C'est le même mode, le même moteur", tempère Wolff. "Il y a une limite au nombre de km/h en mode de qualifications. Sur notre voiture, nous savons que nous avons deux tours sur ce mode en course. Il s'agit de faire finir la course au moteur et de prendre un risque."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags mercedes, reaction, toto wolff