Mercedes "en meilleure posture" pour combattre Red Bull

Pour Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, son équipe est "assurément dans une meilleure posture" pour lutter contre Red Bull qu'avant la trêve estivale, après des qualifications réussies au Grand Prix de Turquie.

Même si Lewis Hamilton ne va s'élancer que du 11e rang sur la grille de départ du Grand Prix de Turquie ce dimanche, son meilleur temps lors des qualifications, emmenant un doublé des Flèches d'Ébène puisque Valtteri Bottas a signé le second chrono et hérité de la pole, a prouvé que les W12 étaient en forme à Istanbul.

Bien entendu, cette forme ne sera une bonne chose que si le Britannique parvient à limiter les dégâts face à Max Verstappen, qui ne figure qu'à deux unités au classement pilotes et partira second de la course. Mais il semble tout de même que dans les rangs de Mercedes, des progrès suffisamment notables ont été faits depuis le retour de la pause estivale pour se positionner au mieux dans la lutte contre Red Bull Racing, alors que celle-ci aborde ses rounds finaux.

Pour Toto Wolff, Mercedes a "progressivement mieux compris la voiture" après avoir perdu une grande partie de son avantage à la suite des changements hivernaux du Règlement Technique. "Les règlements qui sont entrés en vigueur au début de l'année ont créé une situation où il fallait faire rouler la voiture dans des conditions où nous n'avions pas roulé ces dernières années. Plus nous la faisons rouler, plus nous pilotons, plus nous pouvons simuler des situations, plus nous sommes performants."

"Donc aujourd'hui, nous sommes premier et deuxième sur la piste avec une bonne marge, mais malheureusement Lewis doit reculer. La bonne nouvelle de la journée est que nous avons du rythme, et il y a six plus une courses à faire, et la voiture est aujourd'hui assurément dans une meilleure posture qu'elle ne l'était au printemps et en été."

 

Bottas abordera la course de dimanche en cherchant à mettre fin à une disette de victoire qui remonte au Grand Prix de Russie de l'année dernière. Et Wolff rejette l'idée de préparer la course avec un plan pour utiliser le Finlandais comme un bouchon en tête afin d'aider Hamilton à remonter dans le peloton. "Valtteri va faire sa course. Il s'agit de la victoire, de la victoire de Valtteri et de la victoire de l'équipe, et nous n'allons pas regrouper [le peloton]."

Sur le plan stratégique, le dirigeant autrichien a reconnu que le fait que quasiment l'ensemble du top 10 s'élance en pneus mediums est "un revers" pour Mercedes puisque cela efface quelque peu la moindre différence stratégique dont pourrait bénéficier Hamilton. "Mais c'est comme ça, il ne peut qu'essayer de faire le maximum, et je ne voudrais pas avoir d'autre pilote que Lewis dans la voiture lorsqu'il s'agit de dépasser et de se frayer un chemin dans le peloton."

"Cela dit, hier, nous avons simulé certaines de ces situations, et il est très difficile de suivre dans le trafic, un phénomène que nous avons vu toute l'année, mais qui pourrait être quelque chose que nous devons combattre demain. Il ne restera pas beaucoup d'options que d'essayer avec la stratégie, et évidemment espérer que le train des leaders ne disparaisse pas au loin."

Lire aussi :

partages
commentaires
GP de Turquie F1 - Programme TV et guide d'avant-course
Article précédent

GP de Turquie F1 - Programme TV et guide d'avant-course

Article suivant

Duels en qualifications : le point après le GP de Turquie 2021

Duels en qualifications : le point après le GP de Turquie 2021
Charger les commentaires