Mercedes modifie ses voitures pour éviter le "massacre"

Pour ne pas prendre le risque d'abandonner au Grand Prix des États-Unis, Mercedes a apporté des modifications sur les monoplaces de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, quitte à les rendre moins performantes.

Mercedes modifie ses voitures pour éviter le "massacre"

Il n'est pas rare de voir les monoplaces frotter le bitume lorsqu'elles sont en piste, créant ainsi un nuée d'étincelles mais, surtout, les rendant plus rapides. Cependant, cette solution peut avoir de lourdes conséquences sur l'état de santé de la voiture sur les pistes bosselées. C'est précisément ce qui est en train de se produire ce week-end, au Grand Prix des États-Unis.

En raison de passages répétés sur les nombreuses imperfections du circuit d'Austin, Max Verstappen a fini par fissurer son aileron arrière, ce qui a poussé Red Bull à renforcer l'élément sur ses deux monoplaces avant les qualifications et avec la bénédiction de la FIA.

Mais la formation de Milton Keynes n'a pas été la seule malmenée par les bosses. Une situation similaire s'est produite chez leur rival Mercedes, Toto Wolff révélant que la marque à l'étoile avait été dans l'obligation de prendre des mesures pour éviter un double abandon.

"La voiture raclait énormément le sol, ce qui l'endommageait", a expliqué le directeur exécutif de l'écurie allemande. "Afin de survivre en course, nous avons pris quelques mesures pour ne pas la casser ou la massacrer. Nous aurions pu aller plus vite mais c'était une nécessité pour rallier l'arrivée."

Lors des qualifications, Lewis Hamilton s'est incliné face à Verstappen, laissant le Néerlandais décrocher sa neuvième pole position de la saison, tandis que son coéquipier Valtteri Bottas n'a signé que le quatrième temps. Le Finlandais recule néanmoins de cinq places sur la grille à la suite d'un changement de moteur et prend le départ depuis la neuvième place.

Si Wolff a reconnu que les mesures prises sur la fiabilité de ses monoplaces les avaient rendues plus lentes, l'Autrichien ne connaît toujours pas les raisons exactes de la baisse de forme des Flèches Noires au fil du week-end. "Nous avons perdu en performance entre le vendredi et les qualifications", a-t-il ajouté. "Nous ne savons pas encore à quel endroit. Nous n'avons pas encore les bonnes explications pour le moment mais, très clairement, nous n'avons pas rempli nos objectifs."

Lire aussi :

En se basant sur les différents scénarios de la saison, Wolff a toutefois assuré que les cartes pouvaient encore être redistribuées le jour de la course : "Si l'on regarde la performance pure, les deux Red Bull sont très compétitives et, sur le papier, elles sont sûrement les plus rapides. Mais nous avons vu plusieurs dimanches où le vent a tourné lors du départ ou lors d'abandons. Et c'est pourquoi tout peut se passer [dimanche]."

"Et même si j'ai tendance à dire que le résultat des qualifications est le résultat de la course, ce n'est pas vrai, Dieu merci. Il y a encore du terrain à gagner [dimanche]. J'espère que Valtteri remontera jusqu'au sommet de la grille."

partages
commentaires

Related video

Duels en qualifications : le point après le GP des États-Unis 2021
Article précédent

Duels en qualifications : le point après le GP des États-Unis 2021

Article suivant

Pourquoi Alpine a changé le moteur de Fernando Alonso

Pourquoi Alpine a changé le moteur de Fernando Alonso
Charger les commentaires