Mercedes pourrait envisager le dégel des moteurs pour 2016

partages
Mercedes pourrait envisager le dégel des moteurs pour 2016
Par : Olivier Guillaume
10 juin 2015 à 10:29

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Jenson Button, McLaren Honda
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team s'impose
Renault
Cyril Abiteboul, Directeur Renault Sport F1 et Charlie Whiting, délégué FIA
Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Fernando Alonso, McLaren Honda

Alors que le Directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, déclarait lundi que Renault pourrait envisager de quitter la Formule 1 si le gel des développements moteur était confirmé pour 2016, voilà que McLaren sous-entend que les Champions du Monde en titre pourrait accepter de poursuivre le dégel tel qu'il est appliqué cette saison.

Si Mercedes n'a à priori aucun intérêt à poursuivre dans cette voie alors qu'il domine l'ère hybride depuis ses débuts en 2014, la firme à l'étoile subit les pressions de ses concurrents, Renault en tête. À l'heure actuelle, il est prévu que les évolutions moteur soient interdites à partir de la fin du mois de février 2016.

Dans ce contexte, Mercedes dispose du droit de s'opposer à la volonté de ses adversaires, comme cela fut déjà le cas il y a douze mois. Finalement, c'est une interprétation du règlement qui avait permis les développements durant le cours de la saison 2015.

Mercedes se préoccupe de la situation

Mais il en pourrait en être autrement cette fois, affirme le Directeur de Course de McLaren, Eric Boullier.

Lorsqu'on lui a demandé s'il pensait que Mercedes aurait l'envie ou non d'écouter la volonté de Ferrari, Renault et Honda, le dirigeant français répond: "Oui, je pense que c'est déjà le cas..."

"Ils se sentent concernés par la situation. Je sais que Toto Wolff et Niki Lauda se préoccupent de la F1, pas uniquement de Mercedes. Il y a certainement moyen de faire évoluer ce règlement."

Une question d'équité

Alors que les fameux jetons de développement précipitent les motoristes engagés dans une dure bataille, Boullier précise que logiquement, Honda se range du côté de Renault.

Les deux constructeurs désirent la même chose : disposer de chances équitables de pouvoir revenir dans la course à la victoire.

"Evidemment, notre position est claire, puisque nous désirons développer autant que possible. Dans notre situation, nous pouvons toucher au châssis autant que l'on veut, alors que côté moteur, nous sommes vraiment limités. Il est difficile de parler de concurrence équitable dans ce cas…"

"Les règlements sont les mêmes pour tout le monde, et tout le monde savait à quoi il s'engageait. Mais de toute évidence, il faut assouplir ce règlement, comme cela avait été réalisé pour cette année."

Prochain article Formule 1
Lotus écarte les rumeurs de vente

Previous article

Lotus écarte les rumeurs de vente

Next article

Pourquoi ce sont les règles et non les F1 qui déterminent le spectacle

Pourquoi ce sont les règles et non les F1 qui déterminent le spectacle

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Olivier Guillaume
Type d'article Actualités