Mercedes présente ses excuses à Rosberg

Comme souvent cette saison, Mercedes oscille entre joie et déception : joie, car Lewis Hamilton, auteur d'une course remarquable, est allé puiser dans ses ressources personnelles de la plus belle des manières pour créer un gouffre suffisant lui...

Comme souvent cette saison, Mercedes oscille entre joie et déception : joie, car Lewis Hamilton, auteur d'une course remarquable, est allé puiser dans ses ressources personnelles de la plus belle des manières pour créer un gouffre suffisant lui permettant de réaliser un arrêt aux stands en fin de course, suite à l'intervention de la voiture de sécurité, et remporter la course.

Déception, car la manche a vite tourné court pour Rosberg, sur l'autre Flèche d'Argent : dès la mise en grille et les préparatifs d'avant GP, l'Allemand était en effet touché par des problèmes électronique ayant rapidement mis fin à sa course, et lui coûtant le douloureux score de 25-0 dans la course au titre.

Wolff commence par saluer la performance du vainqueur du jour.

"C'est fantastique ! Il [Hamilton] a fait une course incroyable", se réjouit-il. "Il a creusé l'écart par deux secondes au tour; c'est une performance géniale".

Wolff assure que Rosberg n'a rien à se reprocher dans ses problèmes du jour, et présente ses excuses à son pilote pour ne pas avoir été en mesure de lui fournir un matériel lui permettant de poursuivre ses efforts en piste.

"Avec Nico, il y a eu un problème de hardware, on dirait que quelque chose a cassé dans la colonne de direction. Nous devons comprendre ce qui s'est passé. Tout le système a cassé et la seule chose fonctionnant sur le volant était la vitesse. Nous avons essayé d'y survivre, nous n'avions plus d'énergie, et quand il n'a pas pu redémarrer, nous avons décidé de jeter l'éponge car c'était trop dangereux. Le danger principal aurait été de le faire repartir".

"Je lui ai dit que j'étais désolé de l'avoir déçu. Quand on est pilote, perdre autant de points, c'est dur, ça n'aide pas. Dans une équipe, il faut savoir présenter ses excuses".

Depuis le début de la saison, les hauts et les bas des pilotes Mercedes sont essentiellement conditionnés par la mécanique.

"En termes de fiabilité, nous avons des problèmes", reconnait l'Autrichien. "Lewis a perdu beaucoup de points aussi. On ne peut pas perdre ne serait-ce qu'une fraction de seconde dans les stands, les mécaniciens ont fait du très bon travail. Désormais, tous deux devront résister à la pression, ce qui est sympa pour vous et pour nous !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités