Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
48 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
55 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
69 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
83 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
97 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
104 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
118 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
132 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
139 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
153 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
160 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
174 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
188 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
216 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
223 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
237 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
244 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
258 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
272 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
279 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
293 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
307 jours

Mercedes pense avoir résolu ses problèmes lors des fortes chaleurs

partages
commentaires
Mercedes pense avoir résolu ses problèmes lors des fortes chaleurs
Par :
11 août 2018 à 14:00

L'équipe Mercedes assure avoir progressé sur ses faiblesses lorsque la température est élevée et estime qu'elle gérera mieux les courses chaudes à l'avenir.

Traditionnellement, depuis son retour en F1, Mercedes fait travailler ses pneus arrière de façon plus importante que ses rivaux, rendant l'écurie vulnérable lors de courses qui se tiennent sous de fortes températures et sur des circuits où le train arrière est le facteur limitant.

Cependant, la victoire de Lewis Hamilton au Grand Prix de Hongrie avant la trêve a été signée alors qu'il faisait 33°C dans l'air et près de 60°C sur la piste. L'un des éléments cruciaux de ce succès a été la stratégie à un seul arrêt mise en oeuvre avec un premier relais en ultratendres plus long que prévu qui a précédé un autre long relais en tendre.

Lire aussi :

S'exprimant sur la capacité du Britannique à prendre soin de ses pneus, Toto Wolff a déclaré après la course : "L'air propre joue un grand rôle mais c'est un peu mystérieux que l'on soit parfois performant avec un pneu et pas avec un autre. Je pense que c'était l'inverse pour Ferrari."

"Plus il y a de données à récolter, plus on comprend, mais le sentiment dominant, global est que nous avons remporté la course à Budapest avec une piste à 60°C. C'était quelque chose que nous ne pensions pas réalisable pour nous. Cela me donne un bon pressentiment sur le fait que nous avons compris plus de choses et que nous pourrons être plus compétitifs lors des courses chaudes à l'avenir."

Hamilton a connu des difficultés lors des essais libres en Hongrie et reconnu plus tôt lors du week-end que la bonne gestion des pneus arrière était d'ordinaire une caractéristique des Ferrari. Il a refusé d'abonder dans le sens d'une solution miracle trouvée par Mercedes en dépit de ses propres performances avant le Hungaroring. "Si vous regardez certains des commentaires sur la dernière course, c'était : 'Oh, Mercedes a soudainement trouvé, sur cette course ils ont fait durer leurs pneus', ce qui n'est pas le cas."

Mercedes s'est efforcé de souligner que l'amélioration de la gestion de ses pneus ne visait pas à trouver une solution qui fonctionne partout. Il s'agit d'un processus complexe qui varie en fonction de la température ambiante, de la température de la piste et de la configuration du circuit. 

Le directeur technique James Allison a déclaré, après le week-end de course, qu'il s'agissait d'une combinaison entre le fait que la voiture 2018 était douce avec les pneus arrière, les réglages de ce week-end-là et la capacité de Hamilton à bien gérer sa gomme. 

Article suivant
Sainz : Une année "étrange" ne reflétant pas mes progrès chez Renault

Article précédent

Sainz : Une année "étrange" ne reflétant pas mes progrès chez Renault

Article suivant

La première partie de saison F1 2018 en vidéos

La première partie de saison F1 2018 en vidéos
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Scott Mitchell