Mercedes rejette l'idée d'une "solution spéciale" sur son moteur

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a tempéré l'idée selon laquelle son écurie utiliserait une "solution spéciale" pour augmenter la puissance de son moteur.

Mercedes rejette l'idée d'une "solution spéciale" sur son moteur

Avant le Grand Prix des Pays-Bas, il est apparu que Red Bull avait fait une demande de clarification auprès de la FIA concernant le moteur Mercedes, et notamment au sujet du design d'une pièce qui permettrait selon la structure autrichienne de refroidir grandement l'air qui passe dans la chambre d'admission, améliorant ainsi la performance globale.

Red Bull a remarqué que Mercedes avait récemment connu des gains de puissance dans la première phase d'accélération, à la sortie des virages, et souhaite découvrir de quoi il retourne. Les règles de la F1 essaient depuis longtemps d'empêcher les équipes de mettre en place un "super refroidissement" pour essayer d'augmenter la puissance du moteur.

L'article 5.6.8 du Règlement Technique dispose ainsi que "la température de l'air dans la chambre d'admission doit être de 10°C supérieure à la température ambiante". Toutefois, cette mesure se base sur une moyenne tout au long du tour, ce qui ne veut pas dire que la température doit en permanence être au-dessus de cette limite des 10°C.

Lire aussi :

L'article ajoute en effet : "Lors de l'évaluation de la conformité, la température de l'air sera la moyenne par tour enregistrée par un capteur scellé et approuvé par la FIA, situé dans un emplacement approuvé par la FIA, dans la chambre d'admission du moteur, pendant chaque tour de la séance des qualifications et de la course."

"Le premier tour de la course, les tours effectués alors que la voiture de sécurité est déployée, les tours dont le chrono est supérieur d'au moins 20% au tour le plus rapide de la séance, les tours d'entrée et de sortie des stands et tout tour présentant des anomalies évidentes (selon le jugement du délégué technique) ne seront pas utilisés pour évaluer la température moyenne."

Bien conscient que Red Bull cherche des réponses, Mercedes assure qu'il n'y a rien qui sort de l'ordinaire sur son moteur mais aussi sur la procédure engagée par Milton Keynes. "J'en ai entendu parler pour la première fois il y a quelques jours", a déclaré Toto Wolff, directeur exécutif de la marque à l'étoile. "J'aimerais que nous ayons une solution spéciale, mais c'est le modus operandi de la Formule 1 : 'business as usual'. Des requêtes sont adressées à la FIA, des questions sont posées, c'est tout à fait normal."

Le patron de l'équipe Red Bull, Christian Horner, a déclaré qu'il fallait s'attendre à ce que les écuries posent des questions à la FIA sur ce que font les autres équipes. "C'est la nature de toutes les clarifications techniques, elles circulent continuellement entre toutes les équipes. Ces clarifications ont généralement pour but de vérifier si une solution est acceptable aux yeux de l'instance dirigeante, et si c'est le cas, vous la suivez."

"Nous avons eu de nombreux cas de ce genre cette année avec notre voiture. Ce n'est pas quelque chose d'unique à Red Bull et ce sujet n'est assurément pas unique à Red Bull, mais évidemment ce dialogue entre les ingénieurs dans leurs forums aussi, dans les groupes de travail techniques, c'est un processus continu. Je suis sûr que ce n'est pas une grande surprise."

partages
commentaires
Alonso "chanceux" d'avoir évité un crash en se battant avec Sainz

Article précédent

Alonso "chanceux" d'avoir évité un crash en se battant avec Sainz

Article suivant

Officiel - Valtteri Bottas signe chez Alfa Romeo

Officiel - Valtteri Bottas signe chez Alfa Romeo
Charger les commentaires