Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
16 jours

Selon Wolff, Renault a précipité les tests des pneus 18 pouces

partages
commentaires
Selon Wolff, Renault a précipité les tests des pneus 18 pouces
Par :
14 mai 2019 à 06:58

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, n'était pas enthousiasmé à l'idée d'organiser dès cette année des séances d'essais avec Pirelli en vue de 2021.

Il a finalement été décidé que McLaren, Mercedes et Renault, feraient les premiers tests avec des pneus 18 pouces en fin d'année. Ce seront les premiers essais avec ces nouvelles jantes depuis les tests qui avaient été réalisés en 2014, et ce seront surtout les premières séances de travail sur la nouvelle réglementation pneumatique, qui entrera en vigueur dans deux ans.

Wolff reconnaît que Mercedes voulait attendre 2020 avant de faire ces premiers essais, et était favorable à un pacte liant les dix équipes, qui aurait consisté à attendre l'année prochaine pour lancer les essais sur les pneus 2021. Il révèle néanmoins que Renault a décidé en premier de faire ces tests, effectués avec des monoplaces adaptées, ce qui a poussé Mercedes à réagir.

Lire aussi :

"C'était une décision très difficile car d'un côté, il faut comprendre que Pirelli a besoin des essais, et de l'autre, ce n'étaient pas des ressources qui étaient prévues dans les dépenses pour 2019", explique Wolff. "Nous espérions donc que tous les tests pour les roues de 18 pouces seraient repoussés à 2020. Nous avons été clairs sur le fait que si toutes les équipes étaient d'accord pour les repousser, ce serait la meilleure solution, mais si une seule décidait de se lancer dessus, nous le ferions aussi. Renault l'a fait en premier, puis c'était au tour de McLaren, et nous." 

Renault se défend par la voix de son directeur général, Cyril Abiteboul, qui assure que son équipe n'a fait que répondre à une proposition de Pirelli. Selon lui, le manufacturier italien a proposé aux équipes de faire ces premiers essais en vue du changement de réglementation, et il ne se voyait pas empêcher le fabricant de travailler pour 2021, tout en rappelant qu'une grosse année de travail ne serait pas de trop.

"C'était une proposition offerte par Pirelli à toutes les équipes", insiste Abiteboul. "C'était aussi une demande de la part de Pirelli, et je pense que notre devoir est de nous assurer que Pirelli ait la capacité de faire un bon travail. Quand nous regardons l'importance de la compréhension des pneus, nous sommes honnêtement loin du compte. La plupart des difficultés que nous avons rencontrées depuis le début de la saison sont dues au changement de construction [des pneus], que nous avons sous-estimé. C'est une autre preuve du fait qu'il nous faut progresser massivement. Comment puis-je dire cela et ne pas accepter ce qui nous a été proposé de faire pour 2021 ? C'est une évidence."

Article suivant
Sondage : Qui aimeriez-vous voir aujourd'hui comme premier pilote Ferrari ?

Article précédent

Sondage : Qui aimeriez-vous voir aujourd'hui comme premier pilote Ferrari ?

Article suivant

Deux jours d'essais cruciaux pour Alfa Romeo après son zéro pointé

Deux jours d'essais cruciaux pour Alfa Romeo après son zéro pointé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Emmanuel Touzot