Mercedes a trouvé les premières réponses aux problèmes du Mexique

partages
commentaires
Mercedes a trouvé les premières réponses aux problèmes du Mexique
Par : Fabien Gaillard
7 nov. 2018 à 11:25

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a expliqué que son écurie avait rapidement cherché à comprendre les raisons de ses difficultés pneumatiques de Mexico et trouvé les premières réponses.

Même si l'écurie allemande a quitté le Mexique avec en poche le titre pilotes, son cinquième consécutif et le quatrième pour Lewis Hamilton, ce fut au terme d'une épreuve compliquée pour elle, le Britannique ayant franchi la ligne d'arrivée en quatrième place quand Valtteri Bottas devait se contenter de la cinquième position, loin derrière la Red Bull rescapée et les deux Ferrari.

Largement dominée par Red Bull et Ferrari en gestion pneumatique, la W09 a beaucoup souffert dans ce domaine, même si le graining était généralisé. Une situation qui a vite été liée à l'absence des jantes perforées. Cependant le lien entre le refroidissement des pneus arrière et le graining des pneus avant peine à être évident, d'autant que ce phénomène est plutôt lié, en général, à une sollicitation trop importante des gommes quand celles-ci n'ont pas encore atteint leur fenêtre de températures optimale. Or, les Mercedes sont génétiquement des monoplaces qui les font surchauffer à l'arrière.

Lire aussi :

À cela peuvent s'ajouter deux facteurs particuliers : une course disputée dans des conditions climatiques différentes des essais libres et sur un tracé en altitude, où en raison de l'air moins dense le phénomène d'appui aérodynamique est bien moins accentué, si bien que malgré des monoplaces en spécification Monaco ou Singapour, les niveaux d'appui peinent à atteindre ceux de Monza.

Du côté de Mercedes, en tout cas, la recherche des réponses a débuté et déjà porté ses premiers fruits, comme l'explique Toto Wolff : "Le Mexique a été un week-end doux-amer. D'un côté, nous sommes extrêmement heureux pour Lewis. Il est le meilleur pilote de sa génération et son cinquième Championnat du monde de Formule 1 le place parmi les meilleurs pilotes jamais vus dans ce sport."

"D'un autre côté, nous ne pouvons pas être satisfaits de notre performance en course au Mexique. Les qualifications semblaient prometteuses, mais après seulement quelques tours de course, nous savions que nous aurions de gros problèmes avec les pneus."

"Nous avons commencé à analyser ces problèmes immédiatement après la course et nous avons progressé dans la compréhension des défis auxquels nous avons été confrontés et pourquoi. Il est important d'appliquer toutes nos connaissances pour être sûr de revenir fort au Brésil."

Au Brésil, Mercedes aura l'occasion de sceller le titre constructeurs face à la Scuderia Ferrari.

Article suivant
Vidéo - Le circuit du GP du Vietnam de F1

Article précédent

Vidéo - Le circuit du GP du Vietnam de F1

Article suivant

Arrivabene : Vettel a besoin de "ressentir le soutien" de Ferrari

Arrivabene : Vettel a besoin de "ressentir le soutien" de Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Catégorie Course
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités