Formule 1
20 juin
-
23 juin
Événement terminé
27 juin
-
30 juin
Événement terminé
11 juil.
-
14 juil.
Événement terminé
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Essais Libres 1 dans
33 jours
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
40 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
53 jours
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
68 jours
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
75 jours
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
89 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
103 jours

Mercedes n'interviendra pas pour sauver le GP d'Allemagne

partages
commentaires
Mercedes n'interviendra pas pour sauver le GP d'Allemagne
Par :
14 août 2019 à 15:20

Alors que le Grand Prix d'Allemagne est plus menacé que jamais, Mercedes n'a pas l'intention d'intervenir à nouveau pour lui permettre de rester au calendrier de la saison 2020.

Le Grand Prix d'Allemagne est une manche emblématique du Championnat du monde de Formule 1, avec 64 courses déjà disputées et des victoires des plus grands comme Fangio, Senna, Schumacher et Hamilton.

Or, l'épreuve d'outre-Rhin peine à se maintenir au calendrier de la catégorie reine dans un contexte financier difficile ; le Nürburgring n'a plus les moyens d'accueillir la F1, qui ne s'y est plus rendue depuis 2013, tandis que l'édition 2019 à Hockenheim n'a eu lieu que grâce à l'apport financier de Mercedes. La marque à l'étoile avait effectivement à coeur de fêter à domicile ses 125 ans d'engagement en sport automobile, même si une course passionnante s'est achevée par un fiasco sur ses terres, avec l'abandon de Valtteri Bottas et la neuvième place de Lewis Hamilton.

Lire aussi:

Dans le même temps, les candidats à l'organisation d'un Grand Prix se bousculent au portillon, avec l'arrivée confirmée du Vietnam (à Hanoï) et des Pays-Bas (à Zandvoort) au calendrier. Il pourrait y avoir pas moins de 22 courses au programme l'an prochain ; un scénario plausible serait que l'Espagne et le Mexique, tous deux en fin de contrat, prolongent avec la F1, tandis que Hockenheim se retrouverait écarté des festivités. Mercedes n'a toutefois pas l'intention d'intervenir à nouveau.

"L'accord de l'an dernier a été trouvé très spontanément", commente Toto Wolff, directeur de Mercedes AMG F1. "Nous avons eu une réunion le dimanche matin avec Chase [Carey] et Sean [Bratches], et ils nous ont demandé si nous pourrions contribuer à combler le manque financier. En une demi-heure, nous avons négocié un accord pour que le GP d'Allemagne ait lieu. Mais ce n'est pas quelque chose que nous sommes en position de refaire. De plus, je pense que nous ne devrions pas vraiment interférer dans le business de Liberty et de la F1 ; c'est à eux de décider quels circuits sont au calendrier ou non."

Wolff voit en tout cas du positif dans cette situation : "Tout d'abord, je trouve ça vraiment encourageant qu'il y ait beaucoup d'intérêt pour l'organisation d'une course. Liberty a le bon problème d'avoir plus de candidats que de créneaux disponibles, et c'est bien. C'est aussi bien pour les équipes, car nous nous partageons donc une proportion plus large de la cagnotte. Et je souhaite en rester là, car c'est à Chase et à son équipe de décider où nous nous rendons. Pour nous, le GP d'Allemagne est important, car [la maison-mère] Daimler est une entreprise allemande et nous avons nombre de nos familles et amis en Allemagne, mais nous ne pouvons pas interférer dans leur business. Nous pouvons seulement les encourager à s'intéresser au GP d'Allemagne."

Propos recueillis par Stuart Codling

Article suivant
Räikkönen tire le bilan du début de saison d'Alfa Romeo

Article précédent

Räikkönen tire le bilan du début de saison d'Alfa Romeo

Article suivant

Binotto : L'écart face à Mercedes n'est pas "le seul objectif"

Binotto : L'écart face à Mercedes n'est pas "le seul objectif"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Allemagne
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir toute l'actu