Mercedes se défend de "tuer la Formule 1"

"Je ne laisserai pas Toto Wolff tuer la Formule 1. Mercedes a beaucoup investi et gagne grâce au règlement actuel, alors ils ne veulent rien changer."

Voilà ce qu'avait déclaré le patron de la FOM, Bernie Ecclestone, en marge du dernier Grand Prix de Chine. Aujourd'hui, Mercedes riposte via son Président non-exécutif, Niki Lauda.

"Nous avons tout d'abord accepté le dégel des développements moteur en fin de saison dernière," rappelle Lauda à Auto Motor und Sport.

Il est vrai qu'initialement, le gel des moteurs devait être appliquer chaque année, durant la saison. Mercedes avait accepté la proposition de dégel souhaitée par Ferrari et Renault, malgré leur position dominante en 2014 et alors que le constructeur allemand n'avait aucune raison objective d'encourager telle modification.

"Nous avons également donné le feu vert afin que Honda puisse obtenir des jetons de développement, par le résultat de la moyenne des jetons utilisés par les autres motoristes," poursuit l'Autrichien.

"Et nous ne sommes absolument pas opposés à la volonté de Renault de pouvoir utiliser cinq unités de puissance plutôt que quatre."

"Pourtant, aucune des trois mesures n'est à notre avantage ou ne sert nos intérêts puisque nous dominions largement la saison dernière. Bernie [Ecclestone] ne peut donc pas nous accuser de tout bloquer, car ce n'est absolument pas ce que nous faisons."

Inside Grand Prix 2015: GP de Bahreïn - partie 1/2

Inside Grand Prix 2015: GP de Bahreïn - partie 2/2

 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Niki Lauda , Toto Wolff , Bernie Ecclestone
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags bernie ecclestone, mercedes, motoristes, niki lauda, toto wolff