Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Mercedes : Avec la limitation des essais, le shakedown est "crucial"

partages
commentaires
Mercedes : Avec la limitation des essais, le shakedown est "crucial"
Par :
8 févr. 2019 à 15:00

James Allison a expliqué à quel point le shakedown, à savoir le petit roulage qui sert à vérifier que la monoplace nouvellement conçue ne souffre pas de problèmes de jeunesse, est crucial à l'heure des tests limités en F1.

Comme depuis plusieurs saisons, Mercedes va dévoiler sa nouvelle monoplace, la W10, en même temps qu'elle lui offrira son premier roulage, à l'occasion de sa présentation prévue le 13 février, à Silverstone. Ce temps de piste, qui se déroule dans des conditions peu représentatives car limité dans sa distance (un maximum de 100 km) et dans la monte pneumatique utilisée (Pirelli fournit des pneus de démonstration n'ayant rien à voir avec les gommes utilisées lors de la saison), revêt malgré tout une importance particulière.

Lire aussi :

La Formule 1 contemporaine a réduit à leur plus simple expression les séances d'essais précédant la saison, pour des raisons d'économies. Une situation qui rend crucial le fait de pouvoir profiter au maximum des huit jours prévus (cette année du 18 au 21 février et du 26 février au 1er mars) afin d'emmagasiner le plus d'informations possible. Et c'est là que le shakedown prend toute son importance, comme l'explique James Allison, directeur technique de Mercedes, dans une vidéo publiée par l'écurie.

"Devant nous, il y a deux tests hivernaux clés, mais avant cela, il y a le shakedown. Le shakedown, c'est un nombre très limité de kilomètres que nous faisons avec la voiture avant les deux tests hivernaux, et c'est notre première opportunité de vérifier si tout ce que nous avons fait à l'usine a en fait préparé une voiture capable de tourner sur un circuit."

"Le shakedown est notre dernière opportunité de nous assurer que les huit journées d'essais importantes seront aussi utiles que possible. Nous ne voulons pas que ces huit jours soient interrompus par toute forme de problème qui nous enlève des opportunités de maximiser notre roulage en piste."

Lire aussi :

"Donc le shakedown est vital pour nous en tant que dernière case à cocher permettant de dire 'Yep, beau travail tout le monde, nous sommes prêts pour les essais hivernaux'. Et c'est dommage, d'une certaine manière, que la nature cruciale de cette étape – la partie 'Sommes-nous prêts ?' – éclipse jusqu'à un certain degré l'impact émotionnel du fait que c'est la première fois que cette toute nouvelle voiture, réceptacle de tant d'amour et d'attention, est en fait en piste."

"On dirait que la signification de cet accomplissement – le fait d'assembler ces milliers de pièces de façon harmonieuse pour la première fois et prendre la piste – tend à passer au second plan par rapport à la mécanique du 'Assurons-nous d'être sûrs (sic) que nous sommes prêts pour le vrai truc, qui est dans quelques jours'."

"Mais, normalement, au moment où vous vous couchez cette nuit-là, si ça s'est bien passé et que le soulagement vous a submergé, il y a du temps pour penser à la belle chose qui a été créée. Et espérer que cette belle chose sera assez forte et qu'elle aura la performance nécessaire pour réaliser les espoirs placés en elle."

Article suivant
Ricciardo se pensait en très bonne position pour Ferrari ou Mercedes

Article précédent

Ricciardo se pensait en très bonne position pour Ferrari ou Mercedes

Article suivant

La seule stabilité chez Williams, c'est le moteur

La seule stabilité chez Williams, c'est le moteur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard