En surchauffe, Mercedes a baissé la puissance moteur à Mexico

partages
commentaires
En surchauffe, Mercedes a baissé la puissance moteur à Mexico
Par : Basile Davoine
27 oct. 2018 à 07:06

Aucune Mercedes dans le trio de tête, et même pas mieux que septième et huitième lors de la deuxième séance, c'est un fait suffisamment rare pour être souligné.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
James Allison, directeur technique de Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+

L'écurie allemande ne s'en cache pas, elle a vécu une première journée difficile à Mexico, sur un tracé exigeant de par sa situation géographique. "Inhabituel", c'est le terme qui revient le plus dans les propos du management de l'équipe de Brackley, à tel point que la hiérarchie a bougé et que les pilotes de la firme à l'étoile sont en quête de réponses pour la suite du week-end.

À plus de 2000 mètres d'altitude, la W09 a visiblement posé de gros problèmes de refroidissement aux ingénieurs vendredi, à tel point que des mesures de précaution ont dû être prises. 

Lire aussi :

"C'est un circuit inhabituel, qui pose des exigences inhabituelles pour le châssis, l'unité de puissance, les systèmes de refroidissement et les pneus", insiste le directeur technique James Allison. "Après tout ce roulage, nous devons conclure que nous n'avons pas encore trouvé la meilleure manière de satisfaire ces exigences inhabituelles sur un tour comme sur les longs relais. Nous avions de la surchauffe moteur dans de nombreux domaines, et nous avons donc dû nous protéger de ça en baissant la puissance par précaution."

"Red Bull semble hors d'atteinte"

Si l'on ajoute à cette prudence moteur les problèmes de graining des pneumatiques rencontrés par l'intégralité du plateau, voilà qui suffit à repousser Lewis Hamilton loin des avant-postes pour le moment. Le Britannique, qui a besoin d'une septième place dimanche pour s'assurer un cinquième titre mondial, estime même que Red Bull est clairement au-dessus du lot pour le moment.

"La voiture était bonne à certains endroits, mais pas à d'autres", décrit-il. "Il n'y a pas de domaine en particulier : il y a de nombreuses choses différentes que nous pouvons améliorer. C'était difficile avec les températures de piste élevées, qui généraient du graining sur les pneus, mais beaucoup de monde a connu ça."

"Nous utilisons les plus gros ailerons sur ce circuit mais nous restons très rapides en ligne droite en raison de l'altitude, néanmoins il n'y a pas beaucoup d'adhérence dans les virages, même avec les pneus hypertendres. Nous avons du terrain à regagner, nous allons tout débriefer et analyser les choses en détail pour trouver des réponses. Pour le moment, Red Bull semble hors d'atteinte, Ferrari est avec nous, mais nous sommes ici pour la compétition et nous voulons faire du mieux possible pour avoir une véritable course."

Un constat de difficulté partagé de l'autre côté du garage par Valtteri Bottas, qui ne cache pas le travail qui va devoir être abattu pour remonter aux premières places.

"C'était une journée assez difficile", raconte le Finlandais. "Nous avons eu du mal avec le rythme lors des deux séances, et comme quasiment tout le monde, nous avons aussi eu des difficultés avec la durée de vie des pneus. Les deux composés ont commencé à avoir du graining rapidement et il y a une sensation de manque général d'adhérence, ce qui fait que la voiture glisse beaucoup et use les pneus."

Article suivant
Photos - Vendredi au GP du Mexique

Article précédent

Photos - Vendredi au GP du Mexique

Article suivant

Sainz : Les soucis de Mercedes et Ferrari flattent Renault

Sainz : Les soucis de Mercedes et Ferrari flattent Renault
Charger les commentaires