Mercedes - "Une petite claque" fait parfois du bien

Selon Toto Wolff, les deux victoires remportées par Ferrari cette année pourraient être, en réalité, des "claques" bienvenues pour motiver Mercedes à continuer à améliorer la W06 Hybrid.

Après un Grand Prix d'Australie dominé par Mercedes, Sebastian Vettel a retourné la situation à l'avantage de Ferrari grâce à une victoire sensationnelle en Malaisie, avant un nouveau triomphe en Hongrie.

Dans une interview accordée à Motorsport.com, Wolff a reconnu que le niveau de performance de Ferrari avait empêché son équipe de relâcher la pression et de se dire que le titre était quasiment gagné.

"La Malaisie était certainement un avertissement," explique l'Autrichien. "Après Melbourne, nous avions le sentiment que la situation était sous contrôle, et nous avons été pris en défaut pour diverses raisons. Avec le recul, peut-être qu'une petite claque est parfois bonne pour l'organisation."

"Cela nous a vraiment été bénéfique car nous avons instauré de nouveaux objectifs plus agressifs en termes de développements, de temps au tour et d'attentes. Nous savons que la menace est réelle."

Ferrari, véritable outsider

Le succès de Ferrari en Hongrie fait de la Scuderia un outsider au championnat, surtout qu'elle devrait apporter une évolution de son unité de puissance après la trêve estivale.

Bien conscient de la façon dont la hiérarchie peut évoluer en deuxième moitié de saison, Wolff sait que rien n'est fait pour Mercedes.

"Nous n'avons pas encore remporté le championnat," souligne-t-il. "Nous n'en sommes qu'à la mi-saison. Il y a eu beaucoup de saisons, dans l'Histoire, où des équipes ont rencontré des problèmes plus tard, ou où d'autres ont accru leur rythme de développement. Gardons les pieds sur terre."

"C'est l'été, il reste neuf courses et je ne pourrai dire si c'était facile ou difficile qu'à la fin de la saison. Pour l'instant, d'un point de vue purement scientifique, l'organisation continue à développer et à travailler efficacement et nous n'avons aucune raison de nous inquiéter de notre structure."

Lorsque nous lui avons demandé si Ferrari pourrait revenir de la trêve estivale encore plus fort, Wolff a répondu : "Oui. Remporter le deuxième championnat est important pour nous et nous allons continuer à développer la voiture sans relâche. N'oubliez pas que cela bénéficiera également à la voiture de l'an prochain, parce que la réglementation restera stable."

Sebastian Vettel est actuellement relégué à 42 points de Lewis Hamilton et à 21 unités de Nico Rosberg au classement général.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités
Tags déclaration, interview, wolff