Mercedes se méfie de tous, même Williams

partages
commentaires
Mercedes se méfie de tous, même Williams
Par : Benjamin Vinel
7 déc. 2018 à 16:35

Qui sera au sommet de la hiérarchie, venu le Grand Prix d'Australie 2019 ? Pour Toto Wolff, Mercedes doit se méfier de tous ses rivaux, même les moins bien classés de la saison passée.

Une nouvelle réglementation entre effectivement en vigueur pour la campagne à venir, destinée à faciliter les dépassements avec notamment des ailerons avant 200 mm plus larges, au design simplifié. On est loin des révolutions de 2009 ou de 2017, mais d'après le directeur de l'écurie Mercedes, un chamboulement de la hiérarchie ne peut être exclu.

"Je pense qu'avec le changement de réglementation, tout est possible", déclare Wolff. "C'est presque comme en 2009 quand Brawn a identifié le double diffuseur."

Lire aussi :

"Je pense qu'il pourrait y avoir des équipes qui ont trouvé des failles que les autres n'ont pas repérées. Cela pourrait faire la différence. Nous prenons donc tout le monde au sérieux, que ce soit Ferrari – qui a fini deuxième cette année – ou Williams, qui a fini dixième. Tous pourraient venir avec une voiture plus performante que la nôtre."

"Le compteur de points est remis à zéro au début de chaque année. Le défi va être encore plus grand que cette année. Nous sommes dans un bon état d'esprit, convaincus que nous pouvons y arriver. Mais je peux vous le dire : Ferrari, Red Bull et tous les autres vont tout faire pour nous en empêcher."

Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG, lors de la conférence de presse
Robert Kubica, Williams FW41, avec de la peinture flow-viz

La "convergence" des moteurs

De plus, Wolff demeure parfaitement confiant des avancées réalisées par Honda et Renault notamment au niveau de leur unité de puissance, malgré une fiabilité qui restait incertaine en 2018.

"On a vu au fil de la saison que tous les motoristes, nous compris, ont fait un grand pas en avant", souligne l'Autrichien. "Ferrari avait une très bonne unité de puissance cette année. Honda a fait de grands progrès avec des performances exceptionnelles dans la Toro Rosso. Renault a propulsé Red Bull vers l'avant, si bien qu'ils jouaient la victoire à presque chaque course en fin de saison."

Honda a fait de grands progrès avec des performances exceptionnelles dans la Toro Rosso

Toto Wolff

"On voit la convergence des performances moteur. Nous sommes en tête de ce peloton depuis de nombreuses années, et pour le rester l'an prochain, nous devons travailler très dur et nous fixer des objectifs ambitieux."

"Mais la Formule 1 est aussi devenue une formule d'efficience. Il est important d'avoir le moteur le plus puissant qui finisse la course. Il ne s'agit pas seulement de performances exemplaires mais aussi d'une fiabilité exemplaire. Cet équilibre est très difficile à trouver."

De ce côté-là, il ne semble pas y avoir de grandes inquiétudes pour Mercedes, dont les pilotes ont parcouru 97,2% des tours possibles en 2018 – mieux que n'importe quelle autre écurie. Outre le Grand Prix d'Autriche, véritable déroute pour la marque à l'étoile, jamais Lewis Hamilton et Valtteri Bottas n'ont été trahis par leur mécanique en course.

Article suivant
Le Grand Prix de France Historique au meilleur prix

Article précédent

Le Grand Prix de France Historique au meilleur prix

Article suivant

Vidéo - Un tour embarqué en McLaren-Mercedes avec Alonso

Vidéo - Un tour embarqué en McLaren-Mercedes avec Alonso
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel