Formule 1 GP de Monaco

Messages radio à Hamilton : Mercedes admet s'être "totalement trompé"

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a reconnu que son équipe s'est "totalement trompée" sur les messages adressés à Lewis Hamilton lors de sa tentative d'undercut sur Max Verstappen.

Lewis Hamilton, Mercedes W15

Photo de: Erik Junius

Alors que Mercedes avait fait le pari de chausser ses pilotes de pneus durs au départ pour tenter de miser sur un premier long relais et des circonstances de course favorables, le drapeau rouge a sapé ces efforts en permettant aux quatre pilotes de devant, initialement partis en mediums, de monter les durs et d'aller jusqu'au bout de la course.

Par la suite, Mercedes a toutefois eu une chance en or de pouvoir gagner une position face à Max Verstappen, qui était dans la même situation pneumatique que George Russell et Lewis Hamilton. Aussi, le septuple Champion du monde, qui disposait de suffisamment d'avance sur son plus proche poursuivant, a été appelé au stand au 51e tour pour chausser des durs et tenter l'undercut. 

Toutefois, une fois sorti des stands avec ses pneus neufs, son ingénieur de course Peter Bonnington lui a indiqué : "On peut attaquer désormais... C'est un tour de sortie normal, mais le temps au tour devrait aller dans ton sens. On va viser dans les 1'16"0." Face à ce message, Hamilton a demandé quelques instants plus tard : "À quel point vous voulez que j'attaque ?", ce à quoi il lui a été répondu "Attaque juste, c'est comme à Suzuka". Puis, une fois que Verstappen est ressorti devant lui, le pilote a lancé le message qui a été diffusé à la télévision, à savoir : "Pourquoi tu ne m'as pas dit que le tour de sortie était crucial ['critical' en anglais] ?"

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur cette situation, Toto Wolff a reconnu que les signaux envoyés à Hamilton n'avaient certainement pas été les bons : "C'était une erreur de communication entre nous sur le muret des stands, et nous nous sommes trompés. Il aurait dû s'agir d'un 'out-lap critical', pour tenter l'undercut. Mais ensuite, il y a eu un débat sur la question de savoir si n'importe quel tour de sortie serait suffisant avec les nouveaux pneus."

"Le message qu'il a reçu était donc au mieux confus, mais probablement erroné. Cela aurait dû être un tour de sortie 'critical' et l'inquiétude en arrière-plan était : 'Si nous détruisons ce pneu en un seul tour, que se passera-t-il plus tard ?' Mais en résumé, Lewis a reçu un message erroné, c'était la faute de l'équipe."

Quand il a été demandé au dirigeant autrichien la raison de l'arrêt si tardif de Hamilton, alors que l'écart avec Yuki Tsunoda derrière lui était depuis longtemps supérieur à ce qu'il fallait pour s'arrêter, il a ajouté : "Nous voulions être proches de Verstappen et ensuite faire l'undercut, mais de toute évidence, nous nous sommes totalement trompés dans le message."

Avec Stuart Codling et James Newbold

VIDÉO - Énorme crash au départ du Grand Prix de Monaco

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Verstappen : "Ce n’était pas de la course"
Article suivant Red Bull proche de prolonger le contrat de Pérez

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse