Les messages radios vers la FIA ont diminué depuis leur diffusion TV

Selon le directeur de course de la FIA, Michael Masi, les équipes utilisent moins le canal radio pour communiquer avec la direction de course depuis que les messages sont diffusés publiquement.

Les messages radios vers la FIA ont diminué depuis leur diffusion TV

Les communications radio entre écurie et pilotes font partie du paysage télévisuel de la Formule 1 depuis une vingtaine d'années. Mais cette saison, la discipline a franchi un palier supplémentaire en diffusant certains échanges qui entre les écuries et la direction de course.

Ces communications se sont avérées populaires auprès des spectateurs et sont apparues à toutes les courses depuis le Grand Prix d'Espagne, en mai, donnant un aperçu de la façon dont les écuries interagissent avec Michael Masi. Lors du GP de Styrie, le manager de McLaren, Paul James, s'est plaint à la radio suite au tête-à-queue de Valtteri Bottas dans les stands, décrivant une situation "absolument ridicule" auprès du directeur de course.

Dans le contexte de cet incident, qui a entraîné une pénalité de trois positions pour le Finlandais sur la grille de départ de la course, le directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, avait déclaré : "Il est très amusant de voir avec quelle rapidité certains directeurs sportifs se précipitent sur la radio de Masi et sortent des scénarios apocalyptiques. C'est bien que ces conversations soient désormais diffusées, comme ça on peut tous rigoler."

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur le commentaire de Wolff et son avis sur l'utilisation que font les équipes de ces communications, Masi a révélé que la quantité de messages adressés à la direction de course par ce biais avait diminué depuis leur diffusion à la TV.

"Je pense que pour être juste, chaque équipe sportive, et ce n'est pas différent en F1, va utiliser la radio en sachant qu'elle est là", a déclaré Masi. "C'est le cas depuis de nombreuses années. Simplement, bien sûr, elle est diffusée depuis peu."

"En fait, maintenant que les équipes savent que c'est diffusé, il y a probablement eu une réduction du trafic radio vers la direction de course. Du point de vue des équipes, [cela] les fait probablement réfléchir à deux fois avant de poser une question."

Wolff lui-même a déjà fait l'objet de déclarations critiques du directeur de Haas F1, Günther Steiner, puisque selon lui il a cherché "un peu de publicité" lorsqu'il a utilisé le canal radio de la FIA pour se plaindre des drapeaux bleus en Espagne.

Avec Luke Smith

partages
commentaires
GP de Russie : une alternance Igora Drive/Sotchi n'est pas exclue
Article précédent

GP de Russie : une alternance Igora Drive/Sotchi n'est pas exclue

Article suivant

Vasseur déplore la prolifération des directives techniques

Vasseur déplore la prolifération des directives techniques
Charger les commentaires