Des mesures pour éviter la suspicion autour de l'huile des moteurs

partages
commentaires
Des mesures pour éviter la suspicion autour de l'huile des moteurs
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
26 avr. 2017 à 12:01

Le Groupe Stratégique F1, réuni à Paris mardi, a trouvé un accord pour encadrer des pratiques illégales qui consistent à utiliser l'huile des moteurs comme carburant.

Ce type de technique a été suspecté par Red Bull chez certains motoristes, plus particulièrement Mercedes, pour expliquer l'avantage de l'unité de puissance allemande, notamment en qualifications.

Suite à une demande de clarification de Red Bull, la FIA avait indiqué en début d'année suivre de près la situation en vérifiant la composition chimique et l'utilisation de l'huile. Si rien de suspect n'a été identifié, il a toutefois été décidé de renforcer la réglementation afin de limiter la spéculation ainsi que les doutes. Cela prend sa forme via un certain nombre de changements qui ont été approuvés par la Commission F1 pour le règlement 2018. Ces modifications devront être ratifiées par la Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA.

Les nouvelles règles

Pour s'assurer que les équipes ne trouvent pas une manière intelligente de "brûler" de l'huile en qualifications, la FIA a défini trois domaines clés dans lesquels le règlement va changer.

  • Les équipes doivent pouvoir fournir à tout moment à la FIA la mesure du niveau d'huile dans le réservoir principal. La quantité d'huile contenue dans chaque réservoir, à l'exception du réservoir principal, doit aussi être déclarée à la FIA une heure avant le départ de la course. Disposer de ces données permettra de mettre en lumière les anomalies, par exemple si de l'huile est brûlée en qualifications par rapport à ce qui se passe en course.

  • Les vannes de contrôle actives entre toutes les parties de l'unité de puissance et l'admission d'air du moteur seront interdites. Cela permettra d'éviter que des équipes tentent d'utiliser ces systèmes pour apporter de l'huile supplémentaire au moteur, qui puisse ensuite être utilisée comme du carburant.

  • Les équipes devront utiliser une seule spécification d'huile par week-end de Grand Prix, et elle devra être déclarée avant l'événement. Cela évitera la possibilité d'utiliser un type d'huile en qualifications pour disposer d'une puissance supplémentaire, avant de passer à une autre spécification avec des caractéristiques plus durables pour la course. 

Ces trois mesures doivent permettre de limiter les possibilités de contourner le règlement et d'utiliser de l'huile comme carburant. Il est toutefois peu probable que cela altère la performance des blocs Mercedes en qualifications.

Le constructeur allemand assure d'ailleurs depuis des mois que les performances de son unité de puissance en qualifications sont dues à une meilleure gestion de la cartographie en Q3. C'est ce qui explique que les soupçons de Red Bull n'aient rien changé à la situation.

Avec Jonathan Noble

Article suivant
Le programme TV du Grand Prix de Russie

Article précédent

Le programme TV du Grand Prix de Russie

Article suivant

Comment la FIA va-t-elle bannir les T-wings ?

Comment la FIA va-t-elle bannir les T-wings ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble