Le vote sur le GP de Miami devrait être une formalité

Le projet d'une course de Formule 1 à Miami va faire un pas en avant ce jeudi avec un vote de la commission municipale.

Le vote sur le GP de Miami devrait être une formalité

Ce vote ne semble être qu'une formalité, avec une résolution en faveur de la course soutenue par le maire Francis Suarez et trois des cinq membres de la commission.

Ce sont ces cinq membres qui vont voter, et étant donné que trois d'entre eux ont déclaré leur soutien pour cette résolution et qu'il suffit de trois votes en sa faveur, il semble qu'elle puisse être aisément validée.

Cela permettra en tout cas à Emilio Gonzalez, directeur administratif de la ville, de lancer les négociations avec la F1. Il lui a été demandé de présenter un contrat avant le 1er juillet pour que celui-ci soit analysé par la commission municipale.

L'une des complications est l'usage proposé du pont qui mène à Dodge Island, l'une des principales routes vers le port de Miami, bien qu'il y ait également un tunnel. Le directeur du port, entre autres, devrait accepter un accès restreint pendant la durée de l'événement.

Ken Russell, dont le district inclut le tracé proposé, fait partie de la commission mais pas des trois membres qui ont été invités à soutenir la résolution. Cependant, il a indiqué qu'il allait quand même le faire.

"La ville de Miami est une marque très enthousiasmante que nous estimons être au niveau de la F1", déclare Russell pour Motorsport.com. "Nous pensons que les fans de F1 aimeraient voir une course ici. Espérons que nous puissions trouver un accord. Nous sommes optimistes, et jeudi sera la première étape vers les discussions."

"Le port constitue un circuit très enthousiasmant, avec le pont. On connecte deux terres pour un paysage superbe. C'est un bon atout pour la course. D'un point de vue logistique, c'est également plus facile à mettre en œuvre, le centre-ville étant très embouteillé." 

Liberty suggère que la course de Miami ne suivra pas le modèle traditionnel avec le paiement par un promoteur – en l'occurrence le milliardaire Stephen Ross – de frais d'inscription non négligeables. Un document établissant une proposition indique qu'un "modèle commercial atypique est en cours de développement pour permettre à la course d'avoir lieu".

le tracé potentiel du Grand Prix F1 de Miami
Le tracé potentiel du Grand Prix F1 de Miami

Carey : "Chaque accord est unique"

Certaines sources indiquent que cela pourrait impliquer une joint-venture partageant les revenus ou les risques entre la Formule 1 et le promoteur, ou même un "accord libre" similaire à celui que connaît Monaco depuis longtemps.

Président de la F1, Chase Carey n'a pas souhaité donner de détails lorsqu'il a été interrogé à ce sujet, mais il a confirmé que la course aurait ses propres arrangements.

"Chaque accord est unique", souligne Carey. "Si l'on est réaliste, l'accord n'est pas encore fait, nous avons évidemment des étapes à franchir. Mais chaque accord est unique, et je pense que nous savions en abordant le marché américain, qui est plus développé, qu'il avait des aspects uniques."

"Mais ce serait vrai pour d'autres accords que nous avons avec d'autres circuits. Tout le monde part du principe que ces accords sont tous les mêmes, mais il y a beaucoup de variables au niveau des sponsors et des infrastructures, et d'autres éléments entrent en jeu ; un circuit urbain et un circuit permanent n'ont pas la même économie."

"En fait, c'est une structure qui nous donne une course vraiment enthousiasmante, que ce soit pour les fans ou pour le business. Nous pensons que cela va se concrétiser et nous l'espérons. Nous croyons que cette course pourrait être véritablement emblématique pour nous si elle rejoignait le calendrier."

La Formule 1 a suggéré un départ à 14h, et une date fin juin 2019 était évoquée pour faire suite au Grand Prix du Canada. L'une des principales raisons à cela était d'éviter la saison NBA, car l'American Airlines Arena, stade des Miami Heat, est situé à l'intérieur du circuit.

La course pourrait néanmoins être organisée en octobre, au même moment que celles d'Austin et de Mexico, à moins que l'une de ces deux manches ne soit déplacée. L'an passé, les Miami Heat ont disputé huit matchs à domicile en octobre, dont quatre lors de la dernière semaine du mois.

partages
commentaires
La F1 va tester plus de choses au niveau de l'affichage TV

Article précédent

La F1 va tester plus de choses au niveau de l'affichage TV

Article suivant

Diaporama - Les 20 pilotes avec le plus de GP sans podium

Diaporama - Les 20 pilotes avec le plus de GP sans podium
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper